Education au Luxembourg – Les lycéens ont excellé en sciences naturelles

Publié

Éducation au LuxembourgLes lycéens ont excellé en sciences naturelles

LUXEMBOURG - Les scientifiques en herbe ont été récompensés ce mercredi au Natur Musée, dans le cadre des Olympiades de sciences naturelles.

«On devait étudier les graines de la noix de coco, voir comment elles se dispersent dans la nature», raconte Marta Orzechowski. Élève de l’École européenne du Kirchberg, elle forme avec Joé Weisgerber (Lycée du Nord) et Julian Jagodic (École européenne du Kirchberg) l’équipe lauréate des Olympiades de sciences naturelles, dont les trophées ont été distribués mercredi soir au Natur Musée.

L’équipe gagnante décroche la très bonne note de 76,3 points sur 97, en résolvant sept exercices. «Le sujet de l’ensemble des épreuves était comment construire efficacement», précise Joé. «On a eu par exemple des exercices sur le béton et sa corrosion ou l’amélioration de ses fonctions».

Au Portugal en mai

En tout, 1 862 lycéens de 29 établissements étaient sur la ligne de départ, en novembre, de l’épreuve organisée par l’ASBL Olympiades luxembourgeoises de sciences naturelles, avec le soutien, entre autres, du ministère de l’Éducation nationale et du Fonds national de la recherche. Aux qualifications, les élèves ont obtenu, en moyenne, 68,5 points sur 150 possibles. Pour la finale du 11 février dernier au Lycée Michel-Rodange de Luxembourg, il restait 24 élèves répartis en huit équipes.

Celle de Marta, Julian et Joé ne repart donc pas les mains vides. Les trois lycéens empochent quelques cadeaux, dont un superbe télescope et, surtout, ils partiront pour le Portugal du 4 au 11 mai. Avec l’équipe arrivée deuxième et composée de Felix Mertens Goedert (Athénée de Luxembourg), Mara Manieri (Lycée classique de Diekirch) et Laurent Bommertz (Athénée), ils représenteront le Luxembourg aux Olympiades européennes de sciences naturelles. Si les photos de leur hôtel au bord de l’océan ont eu l’air de ravir les élèves, Marta se projette pour sa part déjà sur la compétition. «On y va pour gagner, c’est sûr!».

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion