Au Luxembourg: Les magasins invités à baisser l'éclairage et le chauffage

Publié

Au LuxembourgLes magasins invités à baisser l'éclairage et le chauffage

LUXEMBOURG – Afin de contribuer à la réduction de la consommation énergétique du pays, la FLAD a défini un plan de sobriété énergétique pour le secteur de l'alimentation et de la distribution.

par
Marion Mellinger
Le Kirchberg Shopping Center a mis en place des mesures d'économie d'énergie.

Le Kirchberg Shopping Center a mis en place des mesures d'économie d'énergie.

Vincent Lescaut

Éteindre les enseignes extérieures la nuit, baisser la température à 20 °C maximum, diminuer l'intensité lumineuse avant l'arrivée de clients, et ponctuellement l'éclairage des surfaces de vente. Voici quelques recommandations de la Fédération luxembourgeoise de l'alimentation et de la distribution (FLAD) figurant dans son plan de sobriété énergétique.

Dès cet été, des mesures ont été prises dans les centres commerciaux Cloche d'Or et Kirchberg, gérés par Nhood. «Nous devons nous montrer d'autant plus solidaires en veillant à la mise en place d'un certain nombre d'actions comme éteindre les lumières et enseignes, en dehors des heures d'ouverture au public, limiter les éclairages d'ambiance en journée, réduire la température dans la galerie. Mais nous avons décidé de maintenir l'éclairage de la décoration de Noël pour préserver a minima l'esprit des fêtes plébiscité par nos clients, mais avec un éclairage 100% LED», explique Sébastien Mercier, directeur d'exploitation.

«Des petits gestes qui peuvent faire la différence»

Le Shopping Center Belle Étoile a aussi mis certaines mesures en place, comme «la coupure de l'éclairage du parking après la fermeture, des enseignes lumineuses la nuit, la diminution de la décoration de Noël», détaille le directeur Manu Konsbruck. D'autres mesures suivront prochainement.

À La Provençale, «nous avons passé la température du grand congélateur de -22°C à -20°C, tout en respectant la réglementation. Après, beaucoup de petits gestes peuvent faire la différence, comme baisser la température dans les zones chauffées, sensibiliser le personnel à éteindre l'ordinateur», indique Georges Eischen, associé-gérant.

Ton opinion

29 commentaires