Au Luxembourg – Les manuels scolaires modifiés pour plus d'égalité

Publié

Au LuxembourgLes manuels scolaires modifiés pour plus d'égalité

LUXEMBOURG - Les manuels scolaires vont être modifiés «d'ici un ou deux ans» pour une représentation équilibrée des genres. Les ministres l'ont annoncé lundi.

«Les stéréotypes sexistes encore trop largement répandus influencent, souvent de manière inconsciente, les comportements des garçons et des filles», déplore Claude Meisch.

«Les stéréotypes sexistes encore trop largement répandus influencent, souvent de manière inconsciente, les comportements des garçons et des filles», déplore Claude Meisch.

L'essentiel

Une petite fille peut coder aussi bien qu'un garçon. Un jeune homme peut aussi bien encadrer de jeunes enfants qu'une jeune femme. À travers ces exemples, Taina Bofferding, ministre LSAP de l'Égalité entre les femmes et les hommes (MEGA), et Claude Meisch, ministre DP de l'Éducation nationale, ont présenté ce lundi leurs actions pour «une véritable culture» de l'égalité entre les sexes, dès les premières années de scolarité.

Claude Meisch a notamment indiqué que les manuels scolaires allaient être modifiés «d'ici un ou deux ans» pour une représentation équilibrée des genres. Des lignes directrices en ce sens ont ainsi été transmises aux auteurs des livres. Ces recommandations touchent «aussi bien la langue (NDLR: voir encadré) que les images».

«Provoquer une prise de conscience»

«Les stéréotypes sexistes encore trop largement répandus influencent, souvent de manière inconsciente, les comportements des garçons et des filles, déplore Claude Meisch. Ils peuvent limiter les enfants et les jeunes dans le choix de leurs activités, de leurs études ou de leurs professions». En parallèle, le ministère de l'Égalité entre les femmes et les hommes, a développé du matériel tel que le «MEGA-Katalog», avec son offre d'ateliers interactifs sur le terrain, des livres pédagogiques pour les enfants de 8 à 12 ans, ou encore la brochure «We are equal» («Nous sommes égaux»).

«L'idée est de provoquer une prise de conscience auprès des jeunes», souligne Taina Bofferding. En outre, le site thématique du ministère, rockmega.lu, rassemble des informations pour les parents, les enseignants, les éducateurs et toute personne intéressée à se familiariser avec le thème de l'égalité et de l'éducation.

(L'essentiel/Olivier Loyens)

Pas d'écriture inclusive dans les manuels scolaires

S'il a adressé des recommandations aux auteurs des manuels scolaires pour une répartition équilibrée des genres, le ministère de l'Éducation nationale ne leur a pas pour autant imposé l'écriture inclusive (un ensemble d'attentions graphiques et syntaxiques permettant d'assurer une égalité des représentations entre les hommes et les femmes).

«Introduire cela risque de compliquer l'apprentissage de de l'écriture et de la lecture pour les enfants», estime Claude Meisch, le ministre de l'Education nationale. En revanche, un élève est autorisé à écrire de manière inclusive.

Ton opinion