Coronavirus au Luxembourg – «Les mesures que nous avons prises sont bonnes»

Publié

Coronavirus au Luxembourg«Les mesures que nous avons prises sont bonnes»

LUXEMBOURG - Le nombre d'infections augmente au Luxembourg, mais la situation reste sous contrôle. Le Premier ministre appelle au respect des règles sanitaires.

 Dans les hôpitaux, la situation est «très stable», avec 13 nouvelles hospitalisations pour 11 sorties.

Dans les hôpitaux, la situation est «très stable», avec 13 nouvelles hospitalisations pour 11 sorties.

Editpress

«Ces derniers jours il y a une augmentation des chiffres. Ce n'est pas un aspect purement national, cela se constate aussi au niveau européen et mondial». Le Premier ministre Xavier Bettel a fait le point ce mercredi sur la situation du Covid-19 au Luxembourg, à l'issue d'un Conseil de gouvernement lors duquel les derniers chiffres ont été analysés.

Il en ressort qu'il «n'y a aucune raison de modifier les règles actuelles. Les mesures que nous avons prises sont les bonnes», assure le chef du gouvernement. «Nous n'avons pas d'information ni d'indication que nous devons changer dans les prochains jours».

Hausse des cas de 138%

La semaine dernière, 672 nouvelles infections ont été diagnostiquées, soit une hausse de 138% par rapport à la semaine précédente, selon les données fournies par la ministre de la Santé, Paulette Lenert. 485 de ces cas étaient symptomatiques. «La moyenne d'âge augmente mais reste très basse, à 33,4 ans» dit la ministre.

Dans les hôpitaux, la situation est «très stable», avec 13 nouvelles hospitalisations pour 11 sorties, «ce qui nous donne de l'espoir», les services hospitaliers étant loin de la saturation.

«Personne n'est à l'abri d'une infection»

Malgré tout, le Luxembourg est le 4e pays avec le plus de cas rapportés à sa population, derrière l'Espagne, la République tchèque et la France. À mettre en relation avec le nombre important de tests pratiqués dans le pays. Quoi qu'il en soit, l'objectif reste de «freiner, contrôler l'épidémie, pour la gérer», rappelle Paulette Lenert. Pour cela, les gestes barrières restent de mise.

«Personne n'est à l'abri d'une infection», martèle Xavier Bettel. «Nous avons vu des complications sur des personnes très jeunes. Il faut faire attention et respecter les gestes barrières». Et ce y compris à la maison, alors que la vie reprend son cours après les semaines de calme de l'été. «Si le virus se répand, c'est surtout dans le milieu familial et le cadre privé», rappelle le Premier ministre.

(Jérome Wiss/L'essentiel)

Ton opinion