Succès – Les millionnaires chinois adorent le rouge Ferrari

Publié

SuccèsLes millionnaires chinois adorent le rouge Ferrari

La Scuderia
a vendu près de trois cents de ses bolides en 2010 en Chine. C'est un bond de 50
% en un an.

Le constructeur de luxe veut multiplier ses points de vente en Chine et ouvrir bientôt sa première «concession» en Inde.

Le constructeur de luxe veut multiplier ses points de vente en Chine et ouvrir bientôt sa première «concession» en Inde.

Tout le monde sait que la Chine aime le rouge. Les 383000 millionnaires du pays ne font pas exception. Près de 300 d'entre eux se sont rués l'an passé sur les modèles du célèbre constructeur italien Ferrari qui a peut-être trouvé là un filon inépuisable.

Si l'on y ajoute les ventes de Ferrari à Hong Kong et Taïwan, la «Grande Chine» est l'un des cinq marchés internationaux les plus importants pour la Scuderia. «C'est un résultat extraordinaire étant donné que notre réseau officiel n'y a été ouvert qu'il y a six ans», se félicite l'entreprise. Afin de répondre à l'appétit des riches Chinois pour le luxe, Ferrari a décidé de renforcer ledit réseau et de sélectionner de nouveaux partenaires pour augmenter le nombre de points de vente, actuellement au nombre de dix.

Le groupe organisera par ailleurs le 14 janvier une fête à Shanghai pour célébrer son 999e client dans le pays, indique-t-il, expliquant que le nombre 9 est considéré en Chine comme un signe de longévité et de chance. Après la Chine, Ferrari s'intéresse de très près à l'Inde, autre pays où le nombre de millionnaires explose. En tout état de cause, Fiat, propriétaire de la marque, peut dormir tranquille. Et ce malgré la chute du constructeur sur son marché domestique où il a vendu 100 000 voitures de moins en 2010.

Ton opinion