Fortune au Grand-Duché: Les millionnaires ont récupéré leurs pertes depuis la crise
Publié

Fortune au Grand-DuchéLes millionnaires ont récupéré leurs pertes depuis la crise

LUXEMBOURG – Le Grand-Duché abrite 46 200 millionnaires, d'après une étude publiée mercredi. L'immobilier joue un rôle important dans leur fortune.

par
Joseph Gaulier
L'immobilier joue un rôle important dans la fortune des millionnaires du Luxembourg.

L'immobilier joue un rôle important dans la fortune des millionnaires du Luxembourg.

Il n'y a jamais eu autant de millionnaires, d'après une étude menée par le cabinet Capgemini et présentée mercredi. «Leur nombre a fortement augmenté, ces dernières années, malgré un léger recul en 2020», a indiqué Ben Weekers, head of frog chez Capgemini Belgique et Luxembourg. Pas d'inquiétude à avoir, puisqu'après la crise du Covid-19, «les actifs des millionnaires ont été plus que récupérés». «Après le premier choc, la crise a parfois apporté des opportunités d'investissement. Le propos est peut-être cynique, mais reflète la réalité».

Au Luxembourg, 46 200 personnes étaient concernées en 2021, soit une progression de 7,9% en un an. Leur portefeuille pesait, au total, 137,6 milliards d'euros (+8,8%), sachant que ce chiffre concerne les actifs destinés à l'investissement, mais pas la résidence principale. «Cette croissance est portée par celle des marchés d'action et celle de l'immobilier (NDLR: secondaire ou locatif), exceptionnelle par rapport à d'autres pays», reprend Ben Weekers.

Bonne nouvelle pour l'économie?

La fortune des résidents millionnaires est «à peu près conforme à la moyenne européenne, à part qu'ils disposent de moins de cash et que le poids de l'immobilier est plus fort, du fait des prix élevés», analyse Ben Weekers. Ce secteur représente 20% des actifs des millionnaires du Grand-Duché, contre 15% au niveau mondial. L'expert en gestion de fortune note aussi un intérêt pour les cryptomonnaies, même si le poids «reste faible au niveau des capitalisations».

L'émergence de millionnaires constitue une bonne nouvelle pour l'économie, à en croire Ben Weekers. «Normalement oui, cela sert tout le monde. Du fait de la croissance, il y a davantage de millionnaires. Ceux-ci réinvestissent notamment dans diverses sociétés, ce qui bénéficie à tous les citoyens».

Ton opinion

31 commentaires