Justice – Les moniteurs devront être irréprochables
Publié

JusticeLes moniteurs devront être irréprochables

LUXEMBOURG - La justice luxembourgeoise a confirmé jeudi qu’elle suspendait le jugement dans l’affaire du petit David retrouvé noyé sur une plage belge en août 2008. Mais a averti les prévenus.

L'accident tragique a eu lieu entre sur le site de Blankenberge.

L'accident tragique a eu lieu entre sur le site de Blankenberge.

Les quatre membres de l’encadrement de la colonie ont été reconnus coupables d’homicide par négligence. Mais ils ne recevront aucune sanction. Du moins si la justice n’entend pas parler d’eux d'ici cinq ans. Dans le cas contraire, le jugement sera exécuté et une peine prononcée. Le 27 janvier dernier, le tribunal avait annoncé son intention de suspendre le jugement, estimant que punir les jeunes membres de l’encadrement ruinerait leur avenir.

Ils devront toutefois payer des dommages et intérêts à la famille: 25 000 euros aux parents et 12 000 euros à la grand-mère. L’avocat des prévenus avait plaidé la relaxe estimant qu’il n’y avait aucune preuve de la négligence des moniteurs.

Le 10 août 2008, le petit garçon de Sanem était retrouvé mort dans la mer du Nord alors qu’il participait à une colonie de vacances organisée par Syprolux. Sa présence dans l’eau était demeurée inexplicable dans la mesure où David, 9 ans, n’avait pas mis les pieds dans l’eau de tout le séjour.

Pour leur défense, durant le procès, les moniteurs avaient indiqué que la baignade n’était pas interdite entre Blankenberge et Zeebrugge et qu’ils avaient respecté les règles de sécurité en se positionnant à la fois dans l’eau et sur la plage pour embrasser du regard l’ensemble des 25 enfants.

MC/lessentiel.lu

Ton opinion