Entre Arlon et Sterpenich – Les motards utiliseront la bande de covoiturage

Publié

Entre Arlon et SterpenichLes motards utiliseront la bande de covoiturage

STERPENICH - Après avoir dépensé 17 millions pour une bande de covoiturage qui «s'apparente à des travaux inutiles», la Wallonie veut redresser la barre sur l'E411 vers Luxembourg.

1 / 12
23.6.2021 - Si la Belgique adapte sa bande de covoiturage aux demandes du Luxembourg, il en coûtera 20 millions d'euros supplémentaires... Une somme qu'il faudra ajouter aux 17 millions déjà dépensés entre 2018 et 2019.

23.6.2021 - Si la Belgique adapte sa bande de covoiturage aux demandes du Luxembourg, il en coûtera 20 millions d'euros supplémentaires... Une somme qu'il faudra ajouter aux 17 millions déjà dépensés entre 2018 et 2019.

Editpress/© Editpress/didier Sylvestre
24.09.20 Mi-septembre 2020, le ministre wallon de la Mobilité nous apprend que cette bande de covoiturage est un véritable flop chiffré à 17 millions d'euros.

24.09.20 Mi-septembre 2020, le ministre wallon de la Mobilité nous apprend que cette bande de covoiturage est un véritable flop chiffré à 17 millions d'euros.

07.05.19 Dès son ouverture en mai 2019, la bande de covoiturage a été empruntée maladroitement par des... camions.

07.05.19 Dès son ouverture en mai 2019, la bande de covoiturage a été empruntée maladroitement par des... camions.

Si vous vous circulez régulièrement sur l'autoroute E411 en direction de Luxembourg, vous vous êtes sûrement demandés à quoi pouvait bien servir la bande de covoiturage entre Arlon et le poste-frontière de Sterpenich. Vivement critiquée lors de sa construction de novembre 2018 à mai 2019, on avait d'ores et déjà appris, fin septembre 2020, que cette fameuse bande de covoiturage avait coûté 17 millions d'euros aux finances belges.

Nouvel épisode de ce serpent de mer, mi-février 2021, les conditions d'utilisation de cette bande de covoiturage vont prochainement changer, a annoncé le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry, dans une réponse parlementaire relayée par les journaux du Groupe Sud Presse. Alors qu'il fallait jusque-là être trois dans un véhicule pour monter sur cette bande, il ne faudra désormais plus être que deux. Et bonne nouvelle pour les motards qui prennent la direction du Grand-Duché, ils pourront l'utiliser.

Des aires de covoiturage sur le parking d'Ikea?

Moins de deux ans après la finalisation des travaux, les panneaux de signalisation vont donc devoir être changés lorsque la météo le permettra. «Ces changements vont impliquer des modifications d'affichage et de marquage», a précisé le ministre Philippe Henry lors d'une séance organisée fin janvier en visioconférence. Rien ne sera entrepris avant le 15 avril 2021.

Et le ministre Henry n'en est pas resté là, car il a également précisé que «pour compléter ce dispositif, des parkings de covoiturage étaient également à l'étude, avec en priorité la mise en place de partenariats avec des enseignes (commerciales) afin d'utiliser leurs parkings sur-capacitaires en semaine». Un bref coup d’œil sur une carte mènera plus que probablement et rapidement les navetteurs à proximité du centre commercial de l'Hydrion, le long de l'aire de repos de Hondelange ou encore un peu plus loin à proximité de l'Ikea et du Decathlon, situés à Sterpenich. «Compte tenu des faibles flux liés aux conditions sanitaires actuelles», a encore précisé Philippe Henry, «il serait prématuré et erroné de tirer des statistiques de fréquentation des parkings de covoiturage».

Bande de covoiturage prolongée vers le Luxembourg?

«La largeur de la bande de covoiturage sur le tronçon entre Arlon et Sterpenich ne permet pas son utilisation par les bus», a encore regretté le ministre qui ne s'est pas privé de charger son prédécesseur qui a «dépensé de l'argent public à la hâte sur ce dossier, sans réflexion sur la circulation des transports publics. Je le déplore, car cela s'apparente un peu à des travaux inutiles. Nous verrons si nous pouvons redresser la barre».

Le 8 décembre 2020, François Bausch, ministre luxembourgeois de la Mobilité, et son homologue wallon, Philippe Henry, sont entrés en contact pour évoquer la prolongation du projet de bande de covoiturage du côté grand-ducal. «Depuis, je n'ai pas reçu le dossier luxembourgeois et je vais donc faire un petit rappel à mon homologue, car il est essentiel que nos actions soient coordonnées», a encore conclu Philippe Henry.

(fl/L'essentiel )

Ton opinion