Environnement – Les moteurs thermiques enterrés dès 2030?

Publié

EnvironnementLes moteurs thermiques enterrés dès 2030?

LUXEMBOURG - Les ministres concernés ont confirmé jeudi, que le Luxembourg poussait pour que l'UE soit plus audacieuse en matière de réduction d'émissions de CO2.

Le Luxembourg veut aller vite en matière d'électrification de la flotte automobile.

Le Luxembourg veut aller vite en matière d'électrification de la flotte automobile.

Editpress

Dans une réponse parlementaire au député socialiste, Mars Di Bartolomeo, Carole Dieschourg, ministre de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, et François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux publics, ont confirmé avoir signé début mars, un appel aux côtés de huit États membres de l'UE (Autriche, Belgique, Danemark, Grèce, Irlande, Lituanie, Malte et Pays-Bas).

Ce courrier adressé à la Commission européenne l'invite notamment à «mettre en avant une date contraignante pour la sortie de la vente de véhicules à moteur à combustion». Selon des sources proches de la Commission, celle-ci tablerait sur 2035, une proposition de loi en ce sens est actuellement en cours de rédaction et devrait être soumise en juin.

Des objectifs ambitieux

Le Luxembourg, lui, veut aller plus vite et souhaite une interdiction en 2030. Il a donc demandé à la Commission européenne de mettre en place «un cadre législatif européen transparent permettant aux États membres les plus ambitieux d’aller de l’avant en mettant en place des mesures additionnelles au niveau national pour accélérer la sortie des véhicules basés sur les énergies fossiles», indiquent les ministres.

En abrogeant notamment un certain nombre de textes comme celui qui ne permet pas aux États membres «d'interdire, restreindre ou empêcher la mise sur le marché, l'immatriculation ou la mise en service des véhicules, systèmes, composants ou entités techniques distinctes».

Les ministres ont rappelé que le Luxembourg était ambitieux: le Grand-Duché souhaite faire passer la part des voitures électriques de moins de 2% en décembre 2020 à 23% en 2025 et 49% à l'horizon 2030. À l'aide de mesures qui - rappellent les ministres - commencent à porter leurs fruits: en 2020, 5 158 véhicules 100% électrique et 2 473 véhicules hybrides rechargeables ont été immatriculés, soit 11,4% des nouvelles immatriculations.

(mc/L'essentiel)

Ton opinion