Automobile – Les multiples facettes du pick-up Ford Ranger
Publié

AutomobileLes multiples facettes du pick-up Ford Ranger

ESSAI - Ford décline les différentes personnalités de son pick-up avec les séries spéciales du Ranger.

Essais presse Ford Ranger, sud de la France, le 15 novembre 2021 - Photo Frédéric Le Floc'h / DPPI

Essais presse Ford Ranger, sud de la France, le 15 novembre 2021 - Photo Frédéric Le Floc'h / DPPI

Frédéric le Floc'h

Wolftrack, Stormtrack, Raptor, MS-RT. Voici quatre nouvelles finitions de la gamme du pick-up Ranger pour patienter avant le lancement, en fin d’année 2022, de la quatrième génération du leader du marché européen. Quatre séries aux spécificités diverses qui répondent à des besoins et des goûts bien précis.

Parmi elles, le Stormtrak s’affirme comme la version la plus chic du pick-up américain. Le modèle présente un excellent compromis entre conduite sur route et conduite hors-piste. Ses phares LED, ses jantes noires 18 pouces et son radar de recul le placent au rang d’utilitaire haut de gamme. À l’arrière, le rideau de benne motorisé permet de transporter facilement une charge utile d’une tonne et sa capacité de remorquage s’établit à 3,5 tonnes.

Des aptitudes qu’il partage avec le Wolftrak, un baroudeur affirmé, destiné à passer les obstacles sans peine. Ornières, pentes et dévers ne résistent pas longtemps à ses pneus tout-terrain de série, à sa boîte courte et son différentiel arrière à verrouillage électronique. Sa motorisation se décline en un diesel 170 ch et 213 ch, en boîte mécanique six rapports ou automatique 10 rapports. Un outil de travail fiable qui a le mérite d’afficher un prix accessible.


Le Raptor est inclassable


Il faudra être plus généreux pour s’offrir le très exclusif MS-RT. Athlétique et racé, le modèle est conçu pour l’asphalte et se chausse en conséquence sur de grandes jantes en 20 pouces. Développé en partenariat avec le préparateur MS-RT, il se dote d’un silencieux moteur 2 litres bi-turbo EcoBlue et ses 213 chevaux. La version sportive et routière de la gamme offre un confort certain sur les sinueuses routes bitumées mais son prix élevé confirme son positionnement de niche.

Tout comme le Raptor, la version la plus sauvage du Ranger. Son imposante calandre rehaussée, ses lignes sulfureuses et ses larges pneus cramponnés le destinent à du hors-piste nerveux. Des pistes que l’on dévore à haute vitesse, en toute confiance grâce aux capacités d’absorption de ses suspensions à haut débattement. Le tout, dans le confort de son intérieur sport tout en cuir, qui permet d’apprécier les performances du véhicule le plus robuste de la gamme. Puissance, vélocité, charisme, le Raptor est hors normes.

( Yannis Bouaraba, à Aubagne.)

Ton opinion