Les nationalistes entrent au gouvernement flamand

Publié

Les nationalistes entrent au gouvernement flamand

La Nouvelle alliance flamande (N-VA), parti qui prône l'indépendance de la Flandre fera partie du prochain gouvernement régional, au contraire des libéraux de Guy Verhofstadt.

Kris Peeters a préféré une coalition à trois partis. (AFP)

Kris Peeters a préféré une coalition à trois partis. (AFP)

Le principal négociateur, le chrétien-démocrate Kris Peeters, qui dirigeait le précédent gouvernement flamand a expliqué au cours d'une conférence de presse qu'il souhaitait former une coalition «de trois partis». Il s'agit de sa propre formation, le CD&V (arrivé en tête avec 23% des voix), des socialistes du SPA (qui ont perdu moins que prévu, à 15,3%) et de la N-VA, qui avec 13% des suffrages a réalisé un excellent score, selon M. Peeters.

En revanche, les libéraux de l'Open VLD, repris en main, à titre temporaire, par l'ancien Premier ministre Guy Verhofstadt au soir de leur défaite (-4,8 points à 15%), n'en feront plus partie, a-t-il ajouté, alors qu'ils siégeaient dans le cabinet sortant avec les socialistes et les chrétiens-démocrates.

Les quatre formations étaient engagées depuis près de deux semaines dans des discussions préliminaires, mais la plupart des observateurs estimaient qu'une coalition de trois partis serait plus stable.

Crise évitée

Dans un communiqué, le parti libéral flamand a aussitôt indiqué qu'il ne quitterait pas le gouvernement fédéral, bien qu'il ait un temps menacé de le faire s'il se retrouvait dans l'opposition en Flandre. Un départ de l'Open VLD aurait plongé l'équipe du Premier ministre fédéral, le CD&V Herman Van Rompuy, dans une crise et probablement provoqué la convocations d'élections anticipées, à l'issue incertaine alors que les différends avec les francophones sur une nouvelles répartitions des pouvoirs en Belgique sont loin d'être réglés.

Côté francophone, ce sont des coalitions socialistes-centristes-écologistes qui devraient diriger la Wallonie et Bruxelles.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion