Euro 2020 – Les nouvelles d’Eriksen sont rassurantes

Publié

Euro 2020Les nouvelles d’Eriksen sont rassurantes

Après son grave malaise lors de Danemark-Finlande, le meneur de jeu danois a été transféré à l’hôpital. Il se trouve dans un état stable et sa fédération a dit qu’il était «ok».

Après une longue période d’inquiétude et d’incertitude, les nouvelles sur l’état de santé de Christian Eriksen ont été rassurantes et le match Danemark-Finlande, interrompu juste avant la pause au moment du malaise du joueur, a pu reprendre, après «qu’il a été confirmé aux joueurs qu'Eriksen était OK», selon la fédération danoise.

«Des événements comme ça remettent les choses en perspective, je souhaite à Christian une guérison rapide et complète», a réagi le président de l’UEFA, le Slovène Aleksander Ceferin.

L’état de santé d’Eriksen est un soulagement pour l’Europe du football tant les images du milieu offensif de l’Inter Milan s’écroulant subitement sur la pelouse, les yeux révulsés, ont fait craindre le pire.

«Urgence médicale»

Le match a été aussitôt interrompu, l’encadrement médical de l’équipe danoise est intervenu, rapidement rejoint par les services médicaux du tournoi, tandis que ses partenaires se sont rassemblés pour former un cercle autour du milieu de terrain de 29 ans, certains d’entre eux en larmes. Après de longues minutes alors que les services médicaux pratiquaient un massage cardiaque, l’arbitre a renvoyé les deux équipes aux vestiaires.

«C’est un tel monument national, il est comme notre meilleur ami», a réagi Rasmus Ottosen, un supporter danois âgé de 34 ans. «Je pouvais voir quand on lui faisait (le massage cardiaque) et tout le monde autour de moi disait: je ne peux pas regarder.» Eriksen, 29 ans, a finalement été évacué sur une civière, toujours escorté par ses coéquipiers, tandis que les quelque 16 000 spectateurs, dans leur grande majorité danois, dont sa compagne, venue jusqu’au bord du terrain, étaient plongés dans la stupeur. Sur des photographies prises par l’AFP, on voit Eriksen sur sa civière, l’air hagard et la main portée au front.

La rencontre a été aussitôt «suspendue en raison d’une urgence médicale», a annoncé l’UEFA sur le compte Twitter du tournoi.

Il a subi des examens à l’hôpital de Copenhague

L’instance européenne a ensuite précisé qu’il était «dans un état stable», tandis que la Fédération danoise de football (DBU) s’est montrée rassurante en indiquant qu’il était «éveillé» et qu’il subissait des examens au principal hôpital de Copenhague. «J’ai pu parler à son père. Christian serait hors de danger. Il est conscient et peut parler», a dit son agent Martin Schoots, très ému, sur la chaîne néerlandaise NOS. «C’est une nouvelle violente. Tout le monde (dans son entourage) est sous le choc. C’est normal. Sa petite amie est avec lui à l’hôpital.»

L’annonce de la reprise du match est intervenue «à la demande des joueurs», a dit l’UEFA dans un communiqué. Les quatre dernières minutes de la première mi-temps devaient d’abord être jouées, puis la seconde période après une brève pause, a précisé le speaker du stade de Copenhague.

Une décision critiquée par Gustav Schoendorff, un étudiant âgé de 19 ans: «C’est mal éthiquement», a-t-il jugé. «Cela devrait plutôt reprendre demain (dimanche), nous devrions avoir le temps de nous recueillir et de lui témoigner notre respect.»

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion