SES – Les opérateurs de satellite ignorent la crise

Publié

SESLes opérateurs de satellite ignorent la crise

LUXEMBOURG - L'explosion des chaînes de télévision par satellite profite aux opérateurs dont le Luxembourgeois SES.

D’ici à la fin 2012, il devrait y avoir 33 000 chaînes de télévision par satellite dans le monde. C'est 2 000 de plus qu’en 2011.

D’ici à la fin 2012, il devrait y avoir 33 000 chaînes de télévision par satellite dans le monde. C'est 2 000 de plus qu’en 2011.

DR

Grâce aux chaînes de télévision par satellite, les opérateurs satellitaires ignorent la crise mondiale et ont dégagé en 2011 des marges opérationnelles de 75%, selon une étude du cabinet Euroconsult.

L’industrie des opérateurs de satellite de télécommunications et télévision «croît de façon significative malgré la crise», selon l’étude publiée à l'occasion du rendez-vous annuel à Paris des constructeurs, lanceurs et opérateurs de satellites, la World Satellite Business Week.

Présent au salon, Yves Feltes, porte-parole de SES, confirme que l'opérateur satellitaire luxembourgeois s'inscrit dans cette tendance. «Dans les marchés émergents - Asie, Amérique latine, Afrique - de plus en plus de bouquets se constituent». La progression de la télé par satellite y a été en moyenne de 5 à 6% en 2011. Surfant notamment sur l'explosion de la demande en Inde, SES construit sept nouveaux satellites qui seront lancés dans les trois ans. «Sur les marchés traditionnels - Europe, États-Unis - la demande est portée par la télévision en haute définition (HD), dont la diffusion réclame de nouvelles capacités satellitaires», complète Yves Feltes. L'émergence de l'Ultra HD, «testée en direct lors du salon IBC d'Amsterdam avec nos satellites», laisse augurer «de très bonnes perspectives» pour SES.

(Mathieu Vacon avec AFP)

Ton opinion