Santé au Luxembourg – Les patients mieux pris en charge et protégés

Publié

Santé au LuxembourgLes patients mieux pris en charge et protégés

LUXEMBOURG - Les députés ont repris

l’examen du projet de loi renforçant les droits des patients et créant un médiateur de santé.

En cas d’erreur médicale avérée, une grille d’indemnisation doit être finalisée par le gouvernement, sur les modèles français et belge.

En cas d’erreur médicale avérée, une grille d’indemnisation doit être finalisée par le gouvernement, sur les modèles français et belge.

DR

Établir, voire rétablir la confiance entre les professionnels de la santé et les patients. Tel est l’objectif du projet de loi portant sur le renforcement des droits et obligations des patients déposé au Parlement au mois d’août 2012. Pour l’instant, il se heurte encore à quelques résistances de différents partenaires impliqués dans le dossier. Par exemple, la loi voudrait instituer un accompagnateur pour les patients qui le souhaitent. Il s’agirait, dans l’esprit du législateur, d’une personne de confiance, tant pour le patient que pour le personnel soignant. Mais le statut de cet accompagnateur pose toujours problème aux professionnels.

Comment l’identifier? Faut-il lui demander sa carte d’identité? Doit-il partager certains éléments liés au secret médical? Autant de questions auxquelles devront répondre les députés lors de prochaines entrevues avec l’Association des médecins et médecins-dentistes ou avec la Patiente Vertriedung ASBL. L'avis complémentaire du Conseil d’État sur l’orientation à donner au futur service de médiation et d’information devrait aussi permettre aux députés de pouvoir avancer leurs pions.

La pomme de discorde se situe notamment sur la question de faire appel à des experts en cours de médiation entre le patient et le ou les professionnel(s) concerné(s). Idem sur les indemnités à verser le cas échéant.

Patrick Théry

Ton opinion