Les Pays-Bas bousculés par l'Equateur mais presque qualifiés

Publié

Mondial 2022Les Pays-Bas bousculés par l'Equateur mais presque qualifiés

Les Pays-Bas et l’Equateur, tous deux victorieux lors de la première journée au sein du groupe A, se sont neutralisés (1-1) vendredi à Doha et seront en ballotage favorable mardi prochain au moment de viser les huitièmes de finale de ce Mondial-2022.

Valencia a marqué, mais il s'est aussi blessé.

Valencia a marqué, mais il s'est aussi blessé.

AFP

Ce résultat, marqué par le troisième but d'Enner Valencia cette semaine, condamne par ailleurs le Qatar, battu plus tôt dans l'après-midi par le Sénégal (1-3) et éliminé dès la deuxième journée, une triste première pour un pays hôte dans l'histoire de la compétition.

Les Oranje seront les mieux placés pour valider leur billet pour le tour suivant, eux qui affronteront ce faible Qatar, premier pays sorti de ce Mondial, tandis que la «Tri» devra éviter la défaite lors d’un match couperet face au Sénégal.

Vendredi en début de soirée, les 44 833 spectateurs du stade Khalifa ont vécu un drôle de scénario avec un but rapide des Oranje avant un lent mais spectaculaire réveil de la «Tricolor».

Les Equatoriens, qui restaient sur une série de sept rencontres sans avoir concédé de but, ont effectivement été pris à froid dès la 6e minute: Davy Klaassen récupérait le ballon dans l'axe et le passait à Coby Gakpo qui signait son deuxième but cette semaine grâce à une frappe du gauche au ras du poteau du but défendu par Hernan Galindez.

Valencia marque et se blesse

Mis K.O. par cette entrée en matière désastreuse, les hommes de Gustavo Alfaro ont mis une demi-heure à s'en remettre. Il a fallu un tir lointain de l'inévitable Enner Valencia, remarquablement sorti par Andries Noppert (32e), pour réveiller les siens.

Les Equatoriens ont ensuite vécu comme une injustice l'annulation d'un but de Pervis Estupinan pour un hors-jeu de position de Jackson Porozo, lequel gênait la vision de Noppert selon les arbitres (45+3).

La frustration s'est toutefois muée en soulagement au retour des vestiaires avec le troisième but de Valencia depuis le début du tournoi, à la 49e minute. Cette réalisation signifie aussi que l'attaquant de Fenerbahçe a marqué les six derniers buts de l'Equateur en phase finale de Coupe du monde (2014 et donc 2022) !

Mais le buteur N.13 de la sélection, touché au genou gauche (comme face au Qatar), a quitté le terrain sur une civière à dix minutes du terme, avant de poser une imposante poche de glace sur son articulation meurtrie.

Une affligeante pauvreté en attaque

Virgil van Dijk et ses coéquipiers, eux, s'ils demeurent bien placés pour atteindre le tour suivant, et même pour terminer en tête du groupe --ils partiront très largement favoris face au Qatar--, ne peuvent toutefois se réjouir de leur niveau de jeu.

Comme lors de leur victoire face au Sénégal (2-0, lundi), l'animation offensive des hommes de Louis van Gaal fut d'une affligeante pauvreté. Et l'entrée en jeu de Memphis Depay à la mi-temps n'y a pas changé grand chose.

«Face au Sénégal, nous n'avons pas été bons du tout en possession de balle. Mes joueurs devront améliorer cela absolument», avait tonné le sélectionneur batave. Il n'a pas été entendu.

Mondial 2022

Seras-tu le roi ou la reine des pronostics?

Tu trouveras plus d'informations sur notre grand jeu-concours dans cet article.

(L'essentiel)

Ton opinion

1 commentaire