Tuerie en Crimée – «Les personnes de sa classe l'humiliaient»

Publié

Tuerie en Crimée«Les personnes de sa classe l'humiliaient»

L'ex-petite amie du tueur du lycée de Kertch, en Crimée, a dressé jeudi, le portrait d'un jeune homme voulant se venger des «humiliations de ses camarades».

Selon M. Poutine, cette tragédie est «le résultat de la mondialisation» et des «réseaux sociaux et Internet», qui ont selon lui permis l'importation en Russie du phénomène des tueries de masse, à partir des États-Unis. «Nous ne créons pas le bon contenu pour les jeunes. Cela mène à des tragédies dans ce genre», a-t-il déclaré jeudi, alors que les autorités russes ont renforcé ces dernières années leur tour de vis sur l'Internet.

Ces déclarations interviennent au moment où les enquêteurs russes tentent de comprendre ce qui a poussé Vladislav Rosliakov, 18 ans, à commettre la pire tuerie en milieu scolaire de l'histoire de la Russie, que la presse a qualifiée de «Columbine russe».

Son ex-petite amie, interrogée par la chaîne de télévision RT, a expliqué, sous couvert d'anonymat, que le jeune homme racontait «ne plus faire confiance aux gens depuis que des personnes dans sa classe avaient commencé à l'humilier parce qu'il n'était pas comme les autres».

Originaire d'une famille pauvre

«Vladislav me disait tout le temps qu'il se disputait souvent avec son entourage», a-t-elle dit, affirmant qu'il «ne voulait plus vivre» et entendait se venger des humiliations subies. «Lorsque nous étions ensemble, tout allait bien. Il était gentil et sensible. Il m'aidait lorsque ça n'allait pas», a ajouté la jeune fille.

Selon elle, Vladislav Rosliakov était passionné de tir et «aimait différents types d'armes». Selon le quotidien Kommersant, le jeune homme a «grandi dans une famille assez pauvre»: son père, handicapé, ne vivait pas avec sa mère, qui travaille dans une clinique médicale et est membre des Témoins de Jéhovah, une organisation considérée comme «extrémiste» et interdite en Russie.

Plusieurs médias ont fait le rapprochement avec la tuerie dans un lycée aux États-Unis qui avait fait 13 morts en 1999, tandis que des photos présumées du tueur de Kertch, diffusées mercredi sur Internet, le montrent portant une tenue similaire à celle d'Eric Harris, l'un des deux auteurs du massacre de Columbine.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion