Selon une étude – Les photos sur Facebook poussent à boire?
Publié

Selon une étudeLes photos sur Facebook poussent à boire?

Certaines fréquentations sur les réseaux sociaux peuvent encourager les adolescents américains à adopter des comportements nocifs pour leur santé comme boire ou fumer.

Les photos sur Facebook peuvent pousser les jeunes à boire ou fumer.

Les photos sur Facebook peuvent pousser les jeunes à boire ou fumer.

AFP

L'enquête, dont les résultats paraissent dans l'édition en ligne du Journal of Adolescent Health du 3 septembre, conclut que les jeunes qui voient sur Facebook ou Myspace des photographies de leurs amis en train de fumer ou de boire de l'alcool auront plus tendance à eux-mêmes fumer ou boire de l'alcool. «Notre étude montre que les adolescents peuvent être influencés par les photos publiées par leurs "amis"» sur les réseaux sociaux, explique Thomas Valente, de l'école de médecine Keck, de l'Université de Californie du Sud, principal auteur de ces travaux.

«À notre connaissance, il s'agit de la première étude à appliquer des méthodes d'analyses aux réseaux sociaux afin de déterminer comment les activités en ligne des adolescents sur les sites de médias sociaux influencent leur consommation d'alcool ou de tabac», ajoute-t-il. Thomas Valente et son équipe ont étudié pour ce faire le comportement de 1 563 étudiants de l'établissement El Monte Union High School District, dans le comté de Los Angeles en Californie, entre octobre 2010 et avril 2011.

Les amis virtuels, «une source probable d'influence»

Les chercheurs ont découvert que la taille du réseau d'amis sur Facebook par exemple n'était pas un facteur de risque majeur susceptible d'entraîner des comportements risqués pour la santé. En revanche, l'exposition à des photographies "d'amis" largement alcoolisés ou en train de faire la fête apparaît liée à la consommation d'alcool ou de tabac d'un adolescent.

Cela suggère que «les comportements d'amis sur Internet sont une source probable d'influence sur ses pairs», souligne Grace Huang, l'un des coauteurs de l'étude. «C'est un point important si l'on considère que 95% des 12-17 ans aux États-Unis vont sur Internet chaque jour, et que 80% de ces jeunes utilisent les réseaux sociaux pour communiquer», ajoute-t-elle.

(L'essentiel Online/AFP)

Ton opinion