Affaire Bernard Madoff – Les plaintes contre Luxalpha examinées à Paris
Publié

Affaire Bernard MadoffLes plaintes contre Luxalpha examinées à Paris

Le tribunal de commerce de Paris a commencé mardi à examiner deux procédures pour tromperie contre UBS lancées par des investisseurs ayant perdu leur argent dans les produits de l'escroc américain.

La plainte de 78 investisseurs possédant quelque 20 000 titres Luxalpha est au centre de deux procédures à Paris, après l'échec de la plainte luxembourgeoise.

La plainte de 78 investisseurs possédant quelque 20 000 titres Luxalpha est au centre de deux procédures à Paris, après l'échec de la plainte luxembourgeoise.

L'essentiel

Le géant suisse UBS est la banque dépositaire de la Sicav Luxalpha commercialisée par le fonds du même nom qui a fait perdre 1,7 milliard de dollars aux investisseurs. Ce fonds basé au Luxembourg a placé les sommes drainées auprès des épargnants européens dans les sociétés de Bernard Madoff, condamné depuis à 150 ans de prison.

Dans une première affaire, un groupe de 78 investisseurs qui possédaient quelque 20 000 titres Luxalpha accuse UBS d'avoir "volontairement trompé les autorités de marché et les épargnants en leurs diffusant un prospectus mensonger". Ces investisseurs réclament 100 000 euros chacun au titre du préjudice moral et matériel. Ils ont perdu "entre 10 000 et cinq-six millions d'euros", a expliqué à la presse leur avocat Maître Jean-Pierre Martel, ajoutant que d'autres investisseurs potentiels "plus importants" attendaient de voir si la procédure avait des chances d'aboutir pour s'y joindre.

Plainte déboutée au Luxembourg

Le président du tribunal a fixé une prochaine audience au 1er juin où il devrait décider s'il entend l'Autorité des marchés financiers (AMF), gendarme de la bourse française, comme l'a demandé M. Martel. UBS "a menti aux autorités de marchés française et luxembourgeoise", a déclaré Me Martel. Selon lui, "UBS joue la montre" depuis qu'a éclaté le scandale Madoff en décembre 2008.

Après plusieurs mois de procédure au Luxembourg, des investisseurs du fonds Luxalpha ont été déboutés début mars de leur plainte contre UBS, les juges estimant que seuls les liquidateurs du fonds pouvaient intenter une action en justice. "Nous avons fait appel", a indiqué Maître Isabelle Wekstein, l'avocate de ces investisseurs.

Elle est également à l'origine de la deuxième procédure contre UBS examinée mardi par le tribunal de commerce, notamment pour tromperie, au nom d'un groupe de plusieurs dizaines d'investisseurs, particuliers et institutionnels (sociétés de gestion, banques). Cette affaire a été renvoyée à une autre audience "avant l'été", a précisé l'avocate. Sa stratégie est de "cumuler les fondements juridiques et de pousser UBS à prendre en charge ses responsabilités" et à dédommager les investisseurs spoliés.

lessentiel.lu avec AFP

Plusieurs procédures judiciaires liées au scandale Madoff sont en cours aux États-Unis et en Europe. Une plainte a été déposée contre une filiale de la banque américaine Bank of New York Mellon, Ivy Asset Management. Deux informations judiciaires ont été ouvertes à Paris visant Luxalpha et le fonds d'investissements spéculatifs Kingate Management. Par ailleurs, une enquête préliminaire visant la banque BNP a été ouverte en mars 2009 par le parquet de Paris.

Ton opinion