Luxembourg/France: Les pompes à essence sont à sec côté français

Publié

Luxembourg/FranceLes pompes à essence sont à sec côté français

THIONVILLE – Les aides d’État et de TotalEnergies en France, associées à l’arrêt de la ristourne au Luxembourg, ont laissé de nombreuses stations-services à sec, dans la zone frontalière.

par
Nicolas Martin
Certaines stations-services ont été prises d'assaut en France.

Certaines stations-services ont été prises d'assaut en France.

Editpress

«Il ne nous reste plus que du bioéthanol. Nous n’avions plus de gazole dès vendredi, et de SP95, samedi. Nous ne sommes pas parvenus à absorber toute la clientèle supplémentaire, notamment les travailleurs frontaliers. Je pense que Total n’avait pas prévu une telle ruée. Et nous ne savons pas quand nous serons livrés», confiait une employée d’une station Total frontalière. En ajoutant 20 centimes de remise aux 30 décidés par l’État, le groupe a été victime de son succès.

Car de Metz à Thionville en passant par le Pays Haut et jusqu’à Verdun, les stations Total ont été prises d’assaut depuis jeudi dernier. «Les gens appellent même pour savoir s’il nous reste du carburant. Certains sont venus avec des bidons. On croirait que cela va être la guerre. C’est incompréhensible car la remise n’est pas juste pour le temps d’un week-end, elle est prévue jusque fin octobre».

«Les gens appellent pour savoir s’il nous reste du carburant»

«En région frontalière, nous sommes encore plus impactés qu’ailleurs. Nous avons aussi les Belges qui viennent. Bien plus que d’ordinaire. Du côté de l’Alsace, ils ont les Allemands. Nous avons eu aussi beaucoup plus de Luxembourgeois que d’habitude, ces derniers jours. Et ce ne sont pas que des voitures de société. Les gens appellent même pour savoir s’il nous reste du carburant, dont pas mal de numéros luxembourgeois».

Des stations pas vraiment calibrées pour délivrer de tels volumes et qui souffrent parfois du bas niveau du Rhin qui freine leur approvisionnement. Le phénomène ne s’est d’ailleurs pas arrêté aux stations de TotalEnergies puisque bien d’autres ont connu des files d’attente tout ce week-end.

La baisse des prix depuis samedi au Luxembourg (Essence 95: 1,608 euro/litre (-10,8 centimes), Essence 98: 1,841 euro (-8,3 centimes), Diesel: 1,826 euro (-6,9 centimes)) pourrait freiner un peu le phénomène. Même s’ils étaient encore moins élevés dans certaines stations françaises (SP 95 à environ 1,4 euro/litre et gazole à moins de 1,7 euro). Un écart d’environ 10 euros pour un plein de 50 litres de SP 95 et de 7,5 euros pour autant de diesel.

Ton opinion

56 commentaires