Publié

Consommation au LuxembourgLes prix des produits frais «se sont stabilisés»

LUXEMBOURG - Les résidents, qui sont incités à cuisiner chez eux en cette période, ne doivent pas s'attendre à une hausse du prix des produits frais, affirment les enseignes.

Les enseignes reconnaissent avoir dû imposer à leurs clients une hausse «limitée» de certains produits frais pendant le confinement.

Les enseignes reconnaissent avoir dû imposer à leurs clients une hausse «limitée» de certains produits frais pendant le confinement.

Editpress/Isabella Finzi

Des restaurants et des cafés toujours à l'arrêt, des cantines qui restent fermées... En cette période de déconfinement progressif, les résidents sont incités à cuisiner chez eux, en ayant notamment recours à des produits frais, comme les fruits, les légumes et les viandes. De quoi provoquer une poussée de fièvre sur les prix affichés dans les rayons?

Ce phénomène semble plutôt s'être produit pendant le confinement et ne semble plus d'actualité. «Nous pouvons envisager un retour à la normale avec l'ouverture des frontières et la reprise générale des activités de transport», explique Auchan Luxembourg. Même son de cloche chez Cactus, qui note que la demande pour les produits frais «s'est aujourd'hui stabilisée». Les «légères hausses» de prix appliqués sur certains articles «ne sont plus d'application», ajoute le porte-parole de l'enseigne luxembourgeoise.

Augmentation frappante des agrumes

Pendant la période de confinement, les enseignes reconnaissent avoir dû imposer à leurs clients une hausse «limitée» de certains produits frais. «Seul notre rayon fruits et légumes a été impacté, explique Auchan. Le personnel qui les cueille et les ramasse n'a pas pu se rendre chez les producteurs , et une partie des récoltes a été perdue. Par conséquent, l'offre a été en partie réduite, ce qui a provoqué une augmentation des prix». Lidl note de son côté que la progression «la plus frappante» a concerné les agrumes, en raison de «l'augmentation constante de la demande». L'enseigne allemande indique toutefois que grâce à une «collaboration durable» avec ses producteurs, cet effet a été «largement limitée» pour ses clients.

«Notre centrale d’achat travaille d’arrache-pied afin que nos clients ressentent le moins possible les fluctuations des prix sur le marché et adapte les prix au jour le jour», note de son côté Cactus. Enfin, Delhaize souligne pour sa part avoir offert à ses clients une réduction de 5% sur le panier moyen pendant quatre semaines.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Ton opinion