Vitesse au Luxembourg – Les radars flashent pour de bon depuis ce mercredi

Publié

Vitesse au LuxembourgLes radars flashent pour de bon depuis ce mercredi

LUXEMBOURG - La phase test est désormais terminée. Les dix premiers radars du pays fonctionnent normalement depuis 9h ce mercredi.

Les radars fixes sont annoncés par des panneaux de circulation, au contraire des radars mobiles.

Les radars fixes sont annoncés par des panneaux de circulation, au contraire des radars mobiles.

Editpress

Ce mercredi, les premiers radars du pays entreront en service, à partir de 9h. Soit l'aboutissement d'un projet lancé il y a plus de neuf ans. Ils sont dix, répartis sur les routes du pays. Chiffre auquel il faut ajouter six radars mobiles. Les premières contraventions suivront donc, au plus tard, quatre semaines après l'infraction commise.

Pour l'heure, seuls les excès de vitesse seront sanctionnés. Hors délit de grande vitesse, la législation prévoit des amendes de 49 euros et de 145 euros (et deux points retirés) suivant le dépassement de la vitesse maximale autorisée. Une marge de tolérance de 3 à 4 km/h a, par ailleurs, été fixée. Les résidents auront 45 jours pour contester leur contravention. Pour les non-résidents, le délai est allongé d'un mois.

En plus des frais de fonctionnement, l'installation des radars et du centre de traitement, à Bertrange, a coûté 9,2 millions d'euros. Dix autres radars fixes seront mis en service en avril. Dix de plus arriveront l'année prochaine, portant à 30 le nombre de radars fixes, fin 2017. À quelques heures des premières sanctions, Paul Hammelmann, président de la Sécurité routière, a insisté sur «l'effet bénéfique des radars, afin que l'état de non-droit ne règne plus sur les routes».

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Ton opinion