Finances au Luxembourg – Les recettes de l'Etat commencent à se redresser

Publié

Finances au LuxembourgLes recettes de l'État commencent à se redresser

LUXEMBOURG - Les indicateurs concernant les rentrées fiscales de l'État sont plutôt optimistes. Un retour aux niveaux d'avant la crise sanitaire est même envisagé.

André Bauler (au centre) s'est montré plutôt optimiste sur la trajectoire des recettes fiscales.

André Bauler (au centre) s'est montré plutôt optimiste sur la trajectoire des recettes fiscales.

Julien Garroy

Après avoir souffert de la crise, les recettes de l'État vont mieux. Pour l'ensemble des taxes, la puissance publique devrait percevoir 6,7 milliards d'euros cette année, puis sept milliards l'an prochain, indique André Bauler (DP), président de la commission Finances et Budget, à l'issue d'une réunion de ladite commission, ce lundi. Il évoque «un retour à la normale pour 2022» au niveau des rentrées fiscales. «Pour le budget pluriannuel, nous sommes déjà au-dessus de ce qui était prévu avant la crise», note l'élu libéral.

La taxe la plus importante reste la TVA, avec environ deux tiers du total. Or, «les secteurs qui ont le plus souffert de la crise économique ne sont pas les plus gros contributeurs de TVA», se réjouit le député. D'où le fait que l'important manque à gagner «ne soit que passager». La taxe sur la valeur ajoutée devrait rapporter 4,76 milliards d'euros cette année, puis 4,78 l'an prochain, d'après les prévisions actuelles.

Le Luxembourg bénéficie notamment de l'augmentation des avoirs placés dans les fonds de sa Place financière (5 500 milliards d'euros actuellement), sur lesquels est calculée une taxe d'abonnement. Cette dernière avait déjà rapporté 942 millions d'euros entre janvier et septembre de cette année. Le niveau d'avant-crise (1,36 milliard en 2019) devrait donc être atteint ou approché.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion