Indonésie: Les relations sexuelles hors mariage bientôt punies par des peines de prison

Publié

IndonésieLes relations sexuelles hors mariage bientôt punies par des peines de prison

Le parlement indonésien devrait adopter un nouveau code pénal ce mois-ci. Celui-ci prévoit jusqu’à un an d’emprisonnement en cas d’adultère. Les personnes non mariées pourront être dénoncées par leurs parents.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

Pixabay

En Indonésie, on ne plaisante pas avec les mœurs dites «légères» et les relations sexuelles hors mariage. Dans la province d’Aceh, où l’on applique la charia, une femme avait reçu au mois de janvier 100 coups de fouet pour adultère. Or, d’après des informations de la BBC, l’Indonésie serait sur le point de légiférer afin de punir les relations sexuelles hors mariage par des peines de prison pouvant aller jusqu’à un an.

Bambang Wuryanto, un politicien impliqué dans le projet a confirmé à la BBC que le parlement indonésien devrait adopter ce mois-ci le nouveau code pénal punissant les relations hors mariage. Selon lui, la loi devrait être adoptée dès la semaine prochaine.

Aussi pour les touristes!

La loi, si elle est adoptée, s'appliquera aux citoyens indonésiens comme aux étrangers. La punition pour adultère ne pourra prendre effet qu’en cas de dépôt de plainte auprès des autorités. Pour les personnes mariées, c’est le mari ou la femme de l’auteur de l’adultère qui est habilité à porter plainte.

Pour les personnes non mariées, la loi autoriserait leurs parents à les dénoncer pour avoir eu des relations sexuelles. La cohabitation avant le mariage sera également interdite et les personnes reconnues coupables risquent une peine de six mois de prison.

Entreprises inquiètes

Des entreprises ont déjà exprimé leur inquiétude quant aux dommages que ces règles pourraient causer à l'image de l'Indonésie en tant que destination de vacances et d'investissement.

La précédente version du code devait être adoptée en 2019, mais elle avait suscité des protestations dans tout le pays, avec des dizaines de milliers de personnes prenant part à des manifestations. À Jakarta, des canons à eau et du gaz lacrymogène avaient dû être utilisés pour repousser les manifestants.

(mat)

Ton opinion

12 commentaires