Sur Internet – Les réseaux sociaux solidaires avec la Belgique

Publié

Sur InternetLes réseaux sociaux solidaires avec la Belgique

Facebook et Twitter se mobilisaient, mardi matin, autour des attentats de Bruxelles. Le «Security Check» de Facebook a finalement été activé, bien que tardivement.

À l'image de l'émotion populaire qui s'était emparée des réseaux sociaux lors des attentats de Charlie Hebdo ou du 13 novembre à Paris, les attaques de Bruxelles sont à la une de Facebook et Twitter, ce mardi matin. Ainsi sur Twitter en français, les hashtags #Bruxelles, #Belgique ou #PrayForBrussels étaient dans le top des tendances à 11h. #PrayForBrussels est un rappel du hashtag Pray For Paris qui avait déferlé sur les réseaux au soir des attentats de Paris.

Sur Facebook, des avatars spéciaux aux couleurs de la Belgique se lancent, comme cette image d'un drapeau noir jaune rouge enlacé par un ruban noir. Une image, publiée par le dessinateur français Plantu, fait également le tour du web, celle d'un drapeau français en larmes enlaçant le drapeau belge, avec deux dates, celle du 13 novembre et celle du 22 mars. À noter que Facebook n'a activé que vers 11h son «safety check», une option qui avait été utilisée par les internautes pour rassurer leurs amis lors des attentats en France, en Turquie ou au Nigeria. Un groupe non officiel avait toutefois été lancé en attendant.

Enfin, comme souvent lors d'attaques terroristes, une autre tendance est en cours sur Twitter, c'est le hashtag #Pasdamalgame, utilisé par les internautes pour rappeler que ces attentats n'ont pas de lien avec une religion. Le hashtag #OpenHouse est également de nouveau utilisé par les twittos qui ouvrent leurs portes pour recueillir des personnes bloquées sur place.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Ton opinion