Chiffres du Statec – Les résidents partent moins en vacances

Publié

Chiffres du StatecLes résidents partent moins en vacances

LUXEMBOURG - La crise se fait ressentir chez les résidents. Les économies s'imposent et le budget voyage diminue. En 2010, ils étaient «seulement» 3 sur 4 à partir en vacances.

Pour les séjours courts, les résidents préfèrent partir vers les pays frontaliers.

Pour les séjours courts, les résidents préfèrent partir vers les pays frontaliers.

Editpress

En 2010, les habitants du Luxembourg sont moins partis en vacances, selon des chiffres publiées ce vendredi par l'Institut national de la statistique et des études économiques du Luxembourg (STATEC). Alors qu'ils étaient 84% en 2009 ils ne sont plus que 75%. Les voyages professionnels sont également en baisse, et passent de 16% en 2009 à 12% en 2010.

Mais le Luxembourg n'est pourtant pas à plaindre. Selon des chiffres de décembre dernier, 8 résidents sur dix peuvent facilement se payer des vacances. Un chiffre envié, surtout par ses voisins français, qui ne sont que 32% à pouvoir s'offrir ce luxe, contre 26% de Belges et 25% d'Allemands!

La France est très appréciée

Côté destination, les pays frontaliers restent appréciés par les voyageurs du Grand-Duché, puisque près d'un tiers des voyages d'au moins trois nuits ont lieu en Allemagne (32,3%), en France (29,5%) et en Belgique (15,1%). Pour les séjours plus longs (plus de trois nuits) la France arrive en tête (18,8% des déplacements). Suivie par l’Allemagne (10,1%), l’Espagne (9,7%), l’Italie et le Portugal (9,3%).

Sans surprise, les chiffres du Statec soulignent que la majorité des départs en vacances se font en août, suivi de près par les mois de juillet et de juin. Hors période estivale, les mois les plus prisés sont décembre, février, mars et avril, qui sont des périodes de vacances courtes, propices aux séjours au ski notamment. Enfin, aux mois de janvier, octobre et novembre les habitants du Luxembourg restent majoritairement chez eux, selon les statistiques.

(L'essentiel Online)

Méthode du sondage

Ces chiffres concernent les résidents âgés de 15 ans et plus qui ont entrepris au moins un voyage d'au moins une nuitée hors de leur domicile habituel.

Sur les dix dernières années l’intensité de voyage a d’abord baissé au cours des années de ralentissement économique 2001/2002. Entre 2003 et 2009 elle a fortement progressé, passant de 74,3% à 83,7%, pour encore enregistrer une baisse en 2010.

Ton opinion