Coronavirus au Luxembourg – Les restaurateurs du pays tentent de s'adapter

Publié

Coronavirus au LuxembourgLes restaurateurs du pays tentent de s'adapter

LUXEMBOURG – Les restaurants doivent fermer leur salle à cause du confinement. Certains tentent de faire de la vente à emporter ou des livraisons.

Les salles des restaurants, comme ici la Trattoria da Gino, doivent rester fermées.

Les salles des restaurants, comme ici la Trattoria da Gino, doivent rester fermées.

La crise du coronavirus touche de plein fouet le secteur de la restauration. Le confinement a obligé les établissements à fermer leur salle, entraînant de lourdes pertes financières. «Nous ne savons pas comment cela se passera au niveau du chômage partiel, nous sommes perdus», déplore Médéric Glain, gérant du restaurant L’Entracte, à Bettembourg.

Il explique «ne pas savoir quoi faire de tout son staff». Pour limiter les pertes, il a bien tenté de se lancer dans la vente à emporter et la livraison, «mais ce n’est pas évident, car cela ne s’improvise pas». Le restaurant ne dispose ni d’un solide fichier client, ni d’un savoir-faire en termes d’organisation et de marketing.

«La santé des salariés»

D'autres restaurateurs ont aussi tenté de le faire, mais en vain pour le moment. Le Nirvana Café, restaurant végétalien, prévoit de se mettre à la livraison dans les jours à venir, mais a besoin d’un temps d’adaptation. Pour le Plëss, également dans la capitale, la solution de la vente à emporter n’a pas été retenue à cause «de la configuration technique inadaptée», explique une employée. L’établissement est donc totalement fermé.

C’est aussi le cas de la Trattoria Da Gino, dans le quartier de la gare, à Luxembourg-Ville. Le patron, Gino Roberto, aurait bien voulu s’adapter, mais «c’est trop compliqué de changer son organisation du travail pour quelques semaines». Son local serait «trop petit et pas adapté» et l’équipe «pas assez nombreuse» pour la vente à emporter. Surtout, le restaurateur a préféré fermer, «en pensant à la santé des salariés».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Ton opinion