Malgré l'inflation – Les résultats de Delhaize meilleurs que prévu

Publié

Malgré l'inflationLes résultats de Delhaize meilleurs que prévu

Le géant belgo-néerlandais de la distribution Ahold Delhaize, présent au Luxembourg, a publié mercredi, un bénéfice net en hausse de 60,8% en 2021 au niveau mondial.

Delhaize a vu son bénéfice net bondir en 2021.

Delhaize a vu son bénéfice net bondir en 2021.

AFP/Bruno Fahy

Le bénéfice net d'Ahold Delhaize s'est établi à 2,24 milliards d'euros, contre 1,39 milliard d'euros en 2020, a indiqué le groupe, dans un communiqué. Le groupe a continué de se réjouir d'une demande accrue des achats sur Internet en 2021, avec une augmentation de 38,2% à taux de change constants de ses ventes en ligne, représentant près de 10,4 milliards du chiffre d'affaires.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 75,6 milliards d'euros, une hausse de 1,2% par rapport à 2020. «Nos résultats financiers en 2021 ont largement dépassé nos attentes initiales», s'est félicité le directeur exécutif Frans Muller, cité dans le communiqué. «Cela malgré les défis de la chaîne d'approvisionnement, l'augmentation des pressions inflationnistes et l'effet dilutif alors que nous continuons à développer rapidement notre offre "omnicanale"», a-t-il souligné.

«Fortes ventes»

Le géant de la distribution a en 2022 noté la croissance comparable des ventes hors essence de 2,3% enregistrant une hausse de 1,9% aux États-Unis et de 2,8% en Europe. Aux États-Unis, où Ahold Delhaize réalise la plus grande partie de son chiffre d'affaires, les ventes en ligne ont bondi de 68,9%.

Le chiffre d'affaires pour le quatrième trimestre 2021 s'élève à 20,15 milliards d'euros, en hausse de 6,7%, tiré par «des contributions positives de la croissance des ventes comparables hors essence de 3,2%, des acquisitions et des avantages liés à la conversion des devises». Pour 2022, le groupe anticipe de «fortes ventes» grâce aux «tendances actuelles du comportement des consommateurs favorisant davantage la consommation d'aliments à domicile et les achats d'aliments en ligne». Mais «les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, l'inflation et la hausse des coûts ainsi que l'assouplissement attendu des subventions gouvernementales aux consommateurs posent des défis pour l'industrie en 2022».

(L'essentiel/afp)

Ton opinion