Au Luxembourg depuis 2001 – Les salaires ont très peu augmenté depuis la crise
Publié

Au Luxembourg depuis 2001Les salaires ont très peu augmenté depuis la crise

LUXEMBOURG - Selon une étude européenne, les salariés du Luxembourg n’ont pas vraiment été gâtés côté augmentations de salaires ces dernières années.

En moyenne, les salaires réels luxembourgeois ont augmenté de 0,29% depuis la crise de 2008.

En moyenne, les salaires réels luxembourgeois ont augmenté de 0,29% depuis la crise de 2008.

Si nombreux sont les salariés à attendre avec impatience les tranches indiciaires, c’est sans doute parce que, pour beaucoup, il s’agit là de la seule chance de voir leur salaire augmenter. Et l’étude menée conjointement par la Confédération européenne des syndicats (CES) et l’Institut syndical européen (ETUI) tend à le prouver.

Ainsi, depuis la crise de 2008, les salaires réels luxembourgeois (tenant compte de l'inflation) n’ont augmenté que de 0,29% chaque année, soit à peine plus que la moyenne européenne (+0,21%). Certes, les salariés sont mieux lotis que leurs collègues grecs qui ont vu, eux, leurs rémunérations baisser de 3,1%, comme les Croates (-1%), les Hongrois (-0,88%), les Portugais (-0,74%), les Chypriotes (-0,63%), les Britanniques (-0,41%) ou encore les Italiens (-0,27%). À l’inverse, les salaires bulgares ont augmenté de 6,2% quand les fiches de paie allemandes et françaises enregistraient des hausses respectives de 1% et 0,74%. Les salaires belges ont quasiment stagné (+0,08%) voire baissé sur la seule année 2016 (-0,94%). Au Luxembourg, l'année dernière, la hausse n'a été que de 0,43%.

«Un grand retard à rattraper»

Des hausses de salaires freinées par la crise financière? Sans doute un peu mais pas seulement, en ce qui concerne le Luxembourg: avant la crise, entre 2001 et 2008, les rémunérations ont certes augmenté, mais faiblement (+0,5%), seuls l’Allemagne (-0,71%), le Portugal (+0,32%) et l’Autriche (+0,29%) font pire.

La Confédération européenne des syndicats (CES) tire aujourd'hui la sonnette d’alarme et lance une grande campagne #OurPayRise (Notre paie augmente): «Les travailleurs ont besoin d’une augmentation salariale partout en Europe. Les salaires commencent à reprendre des couleurs mais il reste un grand retard à rattraper», selon Esther Lynch, secrétaire confédérale de la CES Esther Lynch.

(Marion Chevrier/L'essentiel)

Ton opinion