Kronospan – Les salariés en pleines négociations
Publié

KronospanLes salariés en pleines négociations

SANEM - La société Kronospan s'apprête à revoir sa convention
collective. Après les sacrifices, les salariés attendent la récompense.

Le prix de la matière première principalement utilisée par Kronospan, le bois, a doublé en l'espace de deux années.

Le prix de la matière première principalement utilisée par Kronospan, le bois, a doublé en l'espace de deux années.

Spécialiste dans la confection de panneaux de bois agglomérés et dans la réalisation de sols stratifiés, Kronospan compte aujourd'hui 305 salariés quand l'entreprise en comptait 342avant la crise de 2008. «Depuis la crise, les salariés ont accepté de faire de gros efforts. Mais à l'heure de renégocier la convention collective, nous souhaitons aujourd'hui reclarifier le plan d'organisation du travail et les heures supplémentaires», explique le secrétaire central de l'OGBL, Alain Mattioli.

Dans une filière bois en plein marasme, le défi s'annonce difficile. «Le prix du bois a doublé alors qu'à l'inverse le prix de vente des sols stratifiés a été divisé par deux», avance Gilles Breuer, le directeur général de l'usine de Sanem. «Notre but est de conserver ce que nous avons aujourd'hui et être les meilleurs au sein de Kronospan en matière de recherche et développement sur l'énergie et l'environnement. C'est là que nous ferons la différence. Le plus important c'est que le site de Sanem évolue positivement».

Alors que des salariés parlent de pressions exercées sur le personnel, le directeur nie. «Si la société en a les moyens, je serai le premier à rétribuer le personnel», assure-t-il. La réunion d'aujourd'hui devrait donner le ton.

Patrick Théry

Ton opinion