Emploi au Luxembourg – Les salariés handicapés sont 4 000 à travailler
Publié

Emploi au LuxembourgLes salariés handicapés sont 4 000 à travailler

LUXEMBOURG - Selon des chiffres de l’Adem, 32% des salariés avec un handicap travaillent dans un atelier protégé. 31% sont dans le public.

35% des demandeurs d’emploi handicapés ont entre 50 et 59 ans.

35% des demandeurs d’emploi handicapés ont entre 50 et 59 ans.

AFP

Comment convaincre les entreprises d’embaucher des salariés handicapés? C’était l’enjeu d’une conférence organisée mardi à la Chambre de commerce. Si au Grand-Duché il existe bien une loi obligeant les sociétés à embaucher des salariés handicapés, elle n’est pas forcément respectée. Et les sanctions ne sont guère appliquées.

«En principe, le quota est fixé à un travailleur handicapé ou en reclassement pour 35 salariés», explique Norman Fisch, de l’Institut national pour le développement durable et la responsabilité des entreprises (INDR).

Alors, comment expliquer ces réticences à embaucher des salariés handicapés? «Je pense que les entreprises ne sont pas assez sensibilisées. La plupart voient ce genre d’embauche comme une contrainte. Le message que l’INDR essaie de faire passer c’est qu’au contraire, cela crée de la valeur ajoutée. Souvent, ce sont des personnes très motivées qui sont passées par des expériences extrêmement difficiles et qui veulent une revanche sur la vie en donnant tout pour leur travail», poursuit Norman Fisch.

S’ils sont aujourd’hui près de 4 000 (exactement 3 892 au 31 octobre 2015) à travailler, les salariés handicapés garnissent toujours les rangs de l’Agence pour le développement de l’emploi (Adem). Mardi, sa directrice, Isabelle Schlesser, a dévoilé quelques chiffres intéressants.

Entre début 2006 et fin 2015, le nombre de salariés handicapés disponibles pour un emploi est passé de 378 à 1 366, soit plus du triple! Chez ces demandeurs d’emploi, l’Adem révèle que 63% (866) ont un niveau d’éducation qualifié d’inférieur. Seuls 6% d’entre eux ont fait des études supérieures.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion