Les salariés, pas tous à la même enseigne

Publié

Les salariés, pas tous à la même enseigne

LUXEMBOURG - Plus d'un tiers des salariés
ont droit à des avantages en nature et plus de la moitié à une prime de fin d'année.

Pour avoir une voiture de fonction, mieux vaut bosser dans l'immobilier. Pour bénéficier d'une cantine, il faut privilégier les transports. Et pour être presque sûr d'avoir une belle prime de fin d'année, c'est dans le secteur financier qu'il faut travailler. C'est ce qu'il ressort de l'étude du CEPS/Instead sur les avantages des salariés.

Dans l'ensemble, les deux tiers des salariés reçoivent plus que leur salaire. Le plus courant, c'est d'avoir une prime de fin d'année, à quoi s'ajoute, pour un quart des salariés, une autre prime. Il existe bien sûr des secteurs plus favorisés que d'autres: sans surprise, le secteur financier est le mieux loti avec des primes qui atteignent 13% de la rémunération annuelle contre 1% dans l'hôtellerie restauration et 2% dans la construction.

La taille de l'entreprise joue aussi: dans une société de plus de 500personnes, l'octroi d'une prime est trois fois plus courante que dans une entreprise de moins de six salariés.
Les avantages ne se limitent pas forcément aux primes: 38% des salariés ont droit à des chèques-repas ou à une cantine, 15% bénéficient d'une pension complémentaire, 7% d'une voiture de fonction et 1% d'un logement de fonction.

Linda Cortey

Ton opinion