Au Luxembourg – Les salariés placés sous caméra de surveillance

Publié

Au LuxembourgLes salariés placés sous caméra de surveillance

LUXEMBOURG - Le projet de loi 7 049 permettra aux patrons d’installer dorénavant une surveillance sur le lieu de travail. Et le tout sans accord préalable.

Avant d’installer des caméras au travail, les entreprises doivent demander l’accord préalable de la Commission nationale de protection des données (CNPD). Mais ça risque de changer.

Avant d’installer des caméras au travail, les entreprises doivent demander l’accord préalable de la Commission nationale de protection des données (CNPD). Mais ça risque de changer.

Illustration

À l’heure actuelle, avant d’installer des caméras de surveillance sur un lieu de travail, les entreprises doivent demander l’accord préalable de la Commission nationale de protection des données (CNPD). Des démarches fastidieuses qui représentent, pour la CNPD, «entre 85% et 90% des demandes d’autorisation traitées».

Mais cette autorisation préalable, qui sera remplacée une fois la loi votée par une simple notification de l’employeur à la CNPD, apparaît aussi comme un garde-fou pour éviter certains abus.

Inquiétude

La Chambre des salariés s’inquiète, par exemple, de «l’installation d’une caméra de surveillance dans un bureau où travaille en permanence un salarié» qui «doit être considérée comme disproportionnée ou excessive».

Jeudi après-midi, le syndicat OGBL protestera contre ces nouvelles dispositions devant la Chambre des députés. Mais il n’a que peu de chances d’être entendu, dans la mesure où la CNPD et le Conseil d’État ont déjà rendu un avis favorable sur le texte.

(Patrick Théry/L'essentiel)

Ton opinion