Publié

Coronavirus au LuxembourgLes secours sont «prêts et motivés» pour vous aider

LUXEMBOURG - Le 5e SAMU va entrer en service, une logistique pour maintenir la continuité des secours... La ministre de l'Intérieur a fait le point sur la situation au CGDIS.

Le 5e SAMU, qui ne devait être opérationnel qu'en mai prochain, le sera plus vite que prévu.

Le 5e SAMU, qui ne devait être opérationnel qu'en mai prochain, le sera plus vite que prévu.

Les secours sont sur le pont. Et, selon leur directeur général Paul Schroeder, ils sont «prêts» pour faire face à une éventuelle aggravation de la crise et «motivés» pour aider la population. Actuellement, 4 100 volontaires, 550 pompiers de terrains et 200 agents administratifs pour «coordonner les services» sont mobilisés. «On s'est rendu compte que quelque chose arrivait il y a quelques semaines, on s'est préparés», a indiqué Paul Schroeder, qui a fait de la continuité des services du CGDIS une priorité absolue. «Il est important d'être bien organisés, d'être prêts à reprendre d'autres mission aussi», mais aussi de prendre en charge les urgences non liées au coronavirus, comme les accidents domestiques, par exemple.

Le centre de gestion du CGDIS est passé en mode de crise en mars, et le point est fait régulièrement, en lien avec le ministère de la Santé, les hôpitaux... «Nous surveillons régulièrement les absences chez les professionnels et les volontaires», précise Paul Schroeder. «Il peut nous arriver que des gens tombent malades, mais il faut qu'on reste opérationnels. Nous devons êtres prêts pour un important absentéisme». Ainsi, parmi les pompiers professionnels du CGDIS, 31 personnes sont touchées par le coronavirus, dont 15 en auto-isolation, 9 en auto-quarantaine, 6 en isolement et une personne hospitalisée.

Ambulances désinfectées

«Le 112 est une structure critique, nous devons garantir le service 24 heures sur 24, on essaye donc de prévenir les infections», explique le directeur général. Ainsi, le nombre de personnes présentes dans les ambulances est diminué, passant de trois à deux «pour pouvoir continuer à long terme» et les véhicules sont soigneusement désinfectés après les interventions. Des médecins travaillent régulièrement avec les pompiers et peuvent les tester régulièrement. Des mesures d'hygiène strictes sont aussi à l'ordre du jour dans les casernes.

Pour augmenter la disponibilité des secours, la mise en service du 5e SAMU est avancée au 1er avril. Il opérera à partir du Findel, pour soutenir les hôpitaux avec l'aide de Luxembourg Air Rescue, a indiqué la ministre de l'Intérieur, Taina Bofferding. Un soutien important dans l'effort de lutte contre la maladie. Paul Schroeder a d'ailleurs précisé que ses services disposaient de suffisamment de respirateurs et d'équipements de protection, pour protéger aussi bien les pompiers que les secouristes, dont on a rarement eu autant besoin que maintenant. La ministre de l'Intérieur ne l'a d'ailleurs pas oublié. «Restez chez vous, respectez les consignes. C'est le plus grand signe de reconnaissance pour ces gens qui travaillent pour nous!».

(L'essentiel)

24 000 appels à la hotline

La hotline dédiée au coronavirus supervisée par les pompiers fonctionne à plein régime. Ainsi, trois semaines après sa mise en place, elle a reçu plus de 24 000 appels de personnes présentant des symptômes ou désirant s'informer sur l'épidémie. D'ailleurs, en cas de question vous pouvez joindre le hotline au 8002 8080.

Ton opinion