Economie luxembourgeoise – Les secteurs prioritaires pèsent 4 milliards d’euros

Publié

Économie luxembourgeoiseLes secteurs prioritaires pèsent 4 milliards d’euros

LUXEMBOURG - Le poids des secteurs d’activités définis comme prioritaires atteint près de 10% de l’économie.

Les TIC représentent le secteur prioritaire le plus important.

Les TIC représentent le secteur prioritaire le plus important.

Parmi les cinq secteurs d’activités appuyés par le gouvernement pour développer le pays, les Technologies de l’information et de la communication (TIC) «représentent de loin la plus grande part en termes de valeur ajoutée dans l’économie». L’Observatoire de la compétitivité tire ce constat dans une analyse publiée hier.

Fin 2013, en prenant en compte la définition large (incluant l’e-commerce et le secteur «contenu et médias»), les entreprises des TIC pèsent pour 9,7% de l’économie totale. Le tout en occupant plus de 19 000 personnes (5,3% de l’emploi salarié) dans plus de 2 350 entreprises (6,8%). Au sens strict, l’impact économique des TIC atteint 7,3%. La logistique a perdu du terrain en termes de valeur ajoutée entre 2005 et 2013, passant de 2,9% à 2,1%. La part du secteur dans l’emploi total baisse depuis 2008, particulièrement dans le fret routier. «Cependant, en termes absolus, l’évolution des trois dernières années est croissante et représente, en 2013, près de 860 millions d’euros», souligne encore l’observatoire.

Le secteur des technologies de l’espace, tiré par SES (70% des emplois) a créé 1,68% de la valeur ajoutée du pays en 2013, soit près de 700 millions d’euros. Avec les sciences et technologies de la santé et les éco-technologies, les cinq secteurs prioritaires dans leur définition au sens strict cumulent près de 10% de la valeur ajoutée de l’économie, à presque 4 milliards d’euros.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Ton opinion