Affaire des écoutes – Les services secrets seront passés au crible
Publié

Affaire des écoutesLes services secrets seront passés au crible

LUXEMBOURG - Les parlementaires ont adopté à l'unanimité ce mardi la résolution prévoyant la mise en place d'une commission chargée d'étudier l'ensemble des activités du SREL.

Les députés luxembourgeois ont donné leur accord, ce mardi après-midi, pour que le grand déballage sur les activités des services secrets luxembourgeois (SREL) ait lieu. La proposition de François Bausch, chef de fraction Déi Gréng, de mettre en place une commission parlementaire sur les activités du SREL, a été validée à l'unanimité. Les élus ont ainsi ouvert la voie à une analyse exhaustive des méthodes et de l'activité du SREL depuis sa création, au lendemain de la guerre, estimant que les pratiques du SREL étaient en infraction avec le cadre prévu par la loi. En théorie donc, les quelque 300 000 fiches de renseignements en possession du SREL devraient devenir accessibles aux membres de la commission.

Prévue par l'article 64 de la Constitution, la commission parlementaire doit être constituée d'ici la semaine prochaine, les députés devant se mettre d'accord sur les membres qui la composeront. Selon Serge Urbany, député déi Lénk, cette enquête doit être «approfondie et déterminer les responsabilités de chacun». Et le député de préciser qu'«aucun organisme de l'État ne doit échapper à cette enquête». Une référence aux révélations effectuées la semaine dernière quant aux écoutes réalisées en 2008 à l'encontre de Jean-Claude Juncker par Marco Mille, ancien patron du SREL.

À noter que ce vote s'est fait à la suite de la rencontre, mardi matin, des membres de la commission du Service des renseignements luxembourgeois et de l’ancien procureur général Robert Biewer. Une rencontre au cours de laquelle les fameux enregistrements ont été diffusés et où le champ juridique de l'enquête préliminaire du parquet a été précisé. Le Premier ministre se prononcera quant à lui sur cette affaire, jeudi, dans le cadre d'une conférence de presse annoncée après les révélations publiées dans la presse.

Jmh et MT/L'essentiel Online

Ton opinion