Xavier Bettel – «Les sondages ne me laissent pas indifférent»

Publié

Xavier Bettel«Les sondages ne me laissent pas indifférent»

LUXEMBOURG - Le Premier ministre s'est exprimé ce vendredi, entre autres sujets, sur les résultats du dernier sondage TNS-ILReS qui ne lui est pas favorable.

Le chef du gouvernement s’effondre de 14 points et chute au troisième rang des personnalités du Centre, selon le Politbarometer publié jeudi.

Le chef du gouvernement s’effondre de 14 points et chute au troisième rang des personnalités du Centre, selon le Politbarometer publié jeudi.

Editpress

«Je vous mentirais si je vous disais que les chiffres du sondage TNS-ILReS me laissent indifférent. Ce n'est pas vrai. Mais ce n'est pas mon but d'avoir la meilleure cote de popularité. Il y a d'autres chiffres qui m'intéressent davantage comme ceux du chômage, de l'échec scolaire, etc.» Ce vendredi, le Premier ministre, Xavier Bettel (DP), a répondu sans langue de bois aux questions sur le dernier baromètre politique de TNS-ILReS.

Mais il avait aussi d'autres questions à aborder concernant les travaux réalisés le matin même en Conseil de gouvernement. Concernant le service de renseignements et des documents qui ont été rassemblés au cours des cinq dernières décennies, Xavier Bettel a annoncé la création d'une équipe chargée de les classer. «Elles seront rangées selon quatre catégories. Les documents venant d'autres services de renseignements étrangers, les archives déclassifiées, les archives historiques pouvant être déclassifiées et les archives historiques ne pouvant pas être déclassifiées. Dans ce dernier cas, nous avons décidé que les données seront détruites», a-t-il fait savoir.

Un texte réformant les prépensions abrogeant certaines dispositions et en introduisant d'autres va être envoyé incessamment au législateur qui devrait probablement examiner le projet de loi à partir de la rentrée parlementaire. Il est question de supprimer la préretraite solidarité ou d'allonger la période de référence pour le calcul de la préretraite à la dernière année plutôt qu'aux trois derniers mois.

(Patrick Théry)

Ton opinion