«C'était zéro» – Les syndicats déçus après la tripartite de lundi

Publié

«C'était zéro»Les syndicats déçus après la tripartite de lundi

LUXEMBOURG - La CGFP, le LCGB et l'OGBL considèrent, dans un communiqué commun, la réunion tripartite de lundi comme nulle.

L'ambiance n'était pas au beau fixe entre gouvernement et syndicats, à la tripartite de lundi.

L'ambiance n'était pas au beau fixe entre gouvernement et syndicats, à la tripartite de lundi.

Julien Garroy

La deuxième réunion du comité de coordination tripartite depuis le début de la pandémie s'est déroulée lundi. Les trois grands syndicats CGFP, LCGB et OGBL avaient longtemps fait pression pour une nouvelle réunion avant que celle-ci ne soit organisée, seulement trois jours avant le vote sur le budget 2022.

Dans un communiqué commun publié mardi, les syndicats se plaignent de n'avoir eu aucune chance d’influencer le budget de l'année à venir. Le Premier ministre Xavier Bettel a rejeté d'emblée plusieurs points à l'ordre du jour des organisations syndicales. «Il s'avère de plus en plus que le gouvernement actuel traite une tripartite non comme un processus, mais comme un événement», déplorent les syndicats.

L'extension du chômage partiel et des aides aux entreprises ne sont qu'un «mauvais paquet» comparé aux problèmes que les partenaires sociaux affrontent. L'affirmation du gouvernement selon laquelle il n'y a pas de problème de pouvoir d'achat au Luxembourg est également une «contradiction avec la réalité de la vie d'une grande partie de la population», selon les syndicats. Leurs demandes visant à renforcer le pouvoir d'achat ont été rejetées par Xavier Bettel. «La tripartite est un instrument de crise, pas un salon de discussions», avait lancé le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse, à l'issue de la réunion de lundi.

(L'essentiel)

Ton opinion