Attentats de Bruxelles – Les transports européens plongés dans le chaos

Publié

Attentats de BruxellesLes transports européens plongés dans le chaos

Les transports en commun étaient complètement chamboulés, mardi, après les explosions meurtrières ayant fait au moins 35 morts.

A photo taken on March 22, 2016 shows Brussels Airport, in Zaventem, after two explosions rocked the main hall of the airport, killing at least one person and wounding several others.
The Brussels metro service was being shut down on March 22, its operator said, following a blast at a station close to the capital's European quarter. / AFP / BELGA / DIRK WAEM / Belgium OUT

A photo taken on March 22, 2016 shows Brussels Airport, in Zaventem, after two explosions rocked the main hall of the airport, killing at least one person and wounding several others.
The Brussels metro service was being shut down on March 22, its operator said, following a blast at a station close to the capital's European quarter. / AFP / BELGA / DIRK WAEM / Belgium OUT

AFP/Dirk Waem

Les autorités belges ont déclenché un relèvement de l'alerte antiterroriste à son niveau maximal. «Tout notre réseau est fermé actuellement», a indiqué l'opérateur de transport public bruxellois STIB sur Twitter. L'aéroport international de Bruxelles-Zaventem est fermé jusqu'à 6h mercredi matin, a indiqué l'aéroport, tandis que les grandes gares de la ville sont fermées jusqu'à nouvel ordre. «Restez où vous vous trouvez», intime d'ailleurs le centre de crise belge sur son compte Twitter.

Les attentats ont eu des répercussions partout en Europe. Plusieurs grandes métropoles ont décidé de monter d'un cran la sécurité à l'instar de la préfecture de police de Paris qui a renforcé les mesures dans les aéroports, les gares et les transports en commun. Les gares parisiennes restaient ouvertes mais de nombreux policiers quadrillaient la gare du Nord, d'où partent les trains pour Bruxelles, a constaté un journaliste de l'AFP. Le trafic des Thalys et Eurostar était également perturbé.

Contrôles renforcés au Luxembourg

Au Luxembourg, les mesures de sécurité ont été renforcées à l'aéroport. Côté trains, «Nous nous attendons à des retards, on ne sait pas comment la situation va évoluer», a indiqué un porte-parole des CFL. Les trains circulent vers Arlon mais celui qui roulait vers Bruxelles a été arrêté à Namur et va rentrer au Luxembourg, la gare centrale de la capitale belge étant fermée. Elle a rouvert à 16h.

Les polices des frontières luxembourgeoise, française et belge se sont déjà concertées et devraient mettre en place un plan spécial qui doit être confirmé cet après-midi. La police allemande effectue déjà des contrôles à la frontière germano-luxembourgeoise.

Avions délestés vers Charleroi

Les services néerlandais de lutte contre le terrorisme ont aussi fait part d'un durcissement de leur sécurité dans les aéroports néerlandais ainsi que d'un renforcement des contrôles à la frontière avec la Belgique. «Nous prenons par précaution des mesures supplémentaires», a indiqué le NCTV, sur son site Internet: «Cela signifie des patrouilles supplémentaires par la gendarmerie à Schiphol (NDLR: aéroport), Rotterdam et Eindhoven ainsi que des contrôles aux frontières renforcées à la frontière sud».

Les aéroports de Gatwick près de Londres tout comme celui de Francfort ou Moscou ont aussi rehaussé leur niveau d'alerte. Les vols en provenance et à destination de Bruxelles ont été suspendus. «Beaucoup d'avions ont été délestés vers l'aéroport de Charleroi», a indiqué une porte-parole d'Aéroports de Paris en soulignant que certain autres étaient attendus dans la journée sur la capitale française.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion