L’esprit des Beatles a plané sur l'Olympia
Publié

L’esprit des Beatles a plané sur l'Olympia

PARIS - Les chansons des Beatles ont résonné lundi soir à L’Olympia, lors du concert unique de Paul McCartney.

Quarante-trois ans après le séjour mythique des «Fab Four» dans la plus connue des salles parisiennes. Une grande partie de ce spectacle d'une heure et demie venait du répertoire des Beatles, puisque 13 des 24 chansons interprétées par McCartney et ses quatre musiciens en étaient tirées.

Le chanteur et bassiste gaucher a ainsi ouvert la soirée par «Blackbird», seul à la guitare, et l’a refermée avec son groupe sur un «Get back» enflammé, pour un deuxième rappel réclamé par le public.

Entre les deux, «Macca» a égrené onze autres titres des Fab Four au fil du concert: «Got to get you into my life», «The long and winding road», «I’ll follow the sun», «Eleanor Rigby», «Michelle», «Back in the USSR», «I’ve got a feeling», «Hey Jude», puis, en rappel, «Let it be», «Lady Madonna» et «I saw her standing there».

L’Anglais, en costume noir et fine cravate au cou, a en outre rendu hommage à son alter ego John Lennon en reprenant «Here today», qu’il avait écrit après son assassinat.
Il a chanté quelques titres issus de son dernier album, «Memory almost full», paru en juin sur le label créé par la chaîne américaine de cafés Starbucks.

Les quelque 2 000 places avaient été mises en vente le matin même, uniquement au guichet de L’Olympia, ce qui avait incité les fans les plus acharnés à passer la nuit sur place pour être sûr d’obtenir des billets. Pourtant, des places étaient encore disponibles au guichet en fin d’après-midi.

Lw

Ton opinion