Action – Leur terrain de chasse s'étend au Grand-Duché

Publié

ActionLeur terrain de chasse s'étend au Grand-Duché

LUXEMBOURG - Dimanche, l'équipe du thriller
psychologique «The Hunters» en était à son 27e jour de tournage.

Fin 2010 au ciné, dans «The Hunters», cinq quidams de base traqueront leurs victimes.

Fin 2010 au ciné, dans «The Hunters», cinq quidams de base traqueront leurs victimes.

Dans les anciens bâtiments du Comptoir pharmaceutique, rue Mercier, deux comédiens pectoraux à l'air cognent sur un sac de sable. Autour d'eux, des techniciens en doudoune et masque contre la grippe porcine papillonnent. Étienne Huet est ravi. «L'emplacement est formidable, on a autant de place qu'en studio».

Pour le réalisateur et acteur comme pour la jeune société de production lorraine Humal, «The Hunters» est un premier long métrage.

Si on tourne avec un petit budget, on a mis les moyens pour soigner les images. Et on est allé chercher des acteurs jusqu'aux États-Unis. Ça tourne en anglais, mais dans les rangs ça parle aussi allemand et français, on a débauché des locaux.

Dimanche, on mettait en boîte les scènes sans dialogues qui introduisent les protagonistes. "The Hunters" n'est pas qu'une plongée dans l'angoisse, note le producteur, Thomas Malmonte, mais aussi une étude de mœurs». L'après-midi, on filme dans un bureau de police et un appartement installés à l'étage. On est bien parti jusqu'à 22h.

Séverine Goffin

Ton opinion