Chine: L’ex-pop star Kris Wu écope de 13 ans de prison pour viol et débauche

Publié

ChineL’ex-pop star Kris Wu écope de 13 ans de prison pour viol et débauche

Le chanteur de 32 ans, Canadien d’origine chinoise, a été condamné par un tribunal pékinois pour avoir abusé de trois jeunes femmes lors de soirées très arrosées. Il sera aussi expulsé de Chine.

Avant d’être accusé de viol par une étudiante, Kris Wu était le chouchou des médias en Chine, adulé par de nombreux fans et ambassadeur de marques de luxe. 

Avant d’être accusé de viol par une étudiante, Kris Wu était le chouchou des médias en Chine, adulé par de nombreux fans et ambassadeur de marques de luxe. 

AFP

Ex-chanteur superstar en Chine, où il est né, le Canadien Kris Wu a été condamné à 13 ans d’emprisonnement et à l’expulsion du territoire pour viol et débauche, a annoncé vendredi un tribunal de Pékin. L’affaire avait suscité un scandale retentissant en Chine, où les vedettes ont généralement une image sans aspérités. Elle a permis de mettre en lumière la vie privée parfois dissolue de certaines personnalités.

Âgé de 32 ans, Kris Wu, Canadien d’origine chinoise, était un temps très en vue. Chouchou des médias, adulé par ses nombreux fans, souvent jeunes, il était l’ambassadeur de multiples marques du luxe. Jusqu’à l’an dernier, lorsqu’une étudiante chinoise de 19 ans avait accusé le chanteur, connu en Chine sous son nom chinois Wu Yifan, de l’avoir violée pendant un rendez-vous amoureux lorsqu’elle avait 17 ans.

«L’accusé Wu Yifan a été condamné à 11 ans et 6 mois d’emprisonnement pour viol, ainsi qu’à l’expulsion du territoire», a indiqué vendredi le Tribunal populaire du district de Chaoyang à Pékin, qui jugeait l’affaire. Par ailleurs, le chanteur a reçu une peine complémentaire d’emprisonnement «d’un an et dix mois pour débauche sexuelle collective», a précisé le tribunal. Les deux peines cumulées ont été arrondies à 13 ans de prison au total.

Il profitait du fait que ses victimes étaient ivres

«De novembre à décembre 2020, l’accusé Wu Yifan, à son domicile, a forcé trois femmes à avoir des relations sexuelles avec lui, profitant du fait qu’elles étaient ivres et ne savaient pas comment s’y opposer ou n’étaient pas en mesure de s’y opposer», a souligné le tribunal.

L’acteur-chanteur a également été condamné à payer, dans une affaire distincte d’évasion fiscale, quelque 600 millions de yuans (env. 81 millions de francs), a annoncé vendredi l’agence de presse officielle Chine nouvelle, citant les autorités fiscales de Pékin. Celles-ci accusent Kris Wu d’avoir déclaré des revenus bien inférieurs à ce qu’il gagnait réellement.

Ses équipes avaient un comportement de prédateurs

Le Canadien s’était d’abord fait connaître en Chine comme membre du groupe sino-sud-coréen EXO. Il avait quitté le collectif en 2014 pour se lancer dans une carrière en solo en tant qu’acteur, chanteur et mannequin. À la suite du tollé déclenché par l’affaire de viol, des marques comme Louis Vuitton, Bulgari, L’Oréal et Porsche, dont il était l’ambassadeur, ont suspendu leur partenariat avec le chanteur.

D’autres victimes avaient témoigné pour accuser l’équipe de Kris Wu de comportements prédateurs, notamment des invitations à des soirées karaoké volontairement arrosées. Ces accusations avaient renforcé un embryon de mouvement #Metoo en Chine, débuté en 2018 lorsque plusieurs femmes avaient pris la parole pour dénoncer le harcèlement sexuel.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire