Concert à la Rockhal – Lilly Wood & The Prick a plus d'un hit dans son sac
Publié

Concert à la RockhalLilly Wood & The Prick a plus d'un hit dans son sac

ESCH-BELVAL - Le duo français était de retour à la Rockhal, mardi soir, pour l'une des dernières dates de sa tournée européenne.

S'il était plus qu'attendu, le titre "Prayer in C" n'arrivait, assez logiquement, qu'au moment du rappel. Dans une jolie mise en abyme, Lilly Wood & The Prick se réappropriait le fameux morceau qui lui avait, par un heureux accident, un peu échappé ces derniers mois. Extrait du premier album du groupe, cette chanson n'était même plus jouée sur scène, jusqu'à ce que l'Allemand Robin Schulz s'en empare pour un remix qui fut le carton surprise de l'été.

Une aubaine pour Benjamin et Nili, repartis en tournée européenne pour défendre sur scène "The Fight", deuxième opus paru il y a deux ans. Et l'occasion idéale pour faire découvrir ou redécouvrir leur répertoire à un public élargi. Car s'ils étaient déjà passés par le Club de la Rockhal en février 2013, celui-ci était bondé jeudi soir. Lilly Wood & The Prick a pu démontrer qu'il n'était pas le groupe d'un seul hit. Et ce, même si les premières interventions de Nili, auprès de quelques fans maladroits, trahissaient une certaine fatigue.

En début de set, les singles de "The Fight" étaient à l'honneur, de "Where I Want To Be (California)" à "Let's Not Pretend", en passant par "Long Way Back". Des titres pop attachants et efficaces, assumant une douce mélancolie. Mais le duo, entouré pour l'occasion de quatre autres musiciens, sait également y faire lorsqu'il s'agit de faire bouger, avec des titres électro-pop souvent groovy, comme "Middle of the Night". La voix cassée de Nili, pleine de soul, emmenait des titres réservant une place de choix aux mélodies. Et les fans de repartir avec les accords de "Prayer in C" en tête.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Ton opinion