Concert à la Rockhal – Limp Bizkit a su mêler le rap aux riffs du metal

Publié

Concert à la RockhalLimp Bizkit a su mêler le rap aux riffs du metal

Fers de lance de la scène nu-metal, à la fin des années 90, les Américains débarquent à la Rockhal, pour le bonheur des fans.

À l’instar d’Offspring, qui a joué lundi à la Rockhal, Limp Bizkit peut compter sur des fans fidèles. D’ailleurs, les Américains vont aussi remplir la grande salle de l’avenue du Rock’n’Roll ce soir. Pourtant, la bande emmenée par Fred Durst n’a plus sorti d’album depuis «Gold Cobra», en 2011. Si l’âge d’or du groupe paraît loin, les hits demeurent.

À la fin des années 90 et au début des années 2000, Limp Bizkit s’est imposé comme l’un des ambassadeurs du courant nu-metal, qui mêlait des riffs empruntés au metal à des textes scandés façon rap. Avec notamment deux albums en tête du Billboard, «Significant Other» (1999) et «Chocolate Starfish and the hot Dog Flavored Water» (2000), le groupe de Jacksonville a écoulé plus de 50 millions d’albums dans le monde.

Dans les tuyaux depuis maintenant plusieurs années, le sixième album studio de Limp Bizkit, «Stampede of the disco elephants» n’a toujours pas de date de sortie à l’heure actuelle. Ce qui n’empêchera pas les fans de s’éclater sur les hits de la formation américaine, comme «Take A Look Around», «Re-Arranged», «Rollin» ou «My Generation».

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Limp Bizkit

Jeudi, 20h, à la Rockhal, à Esch-Belval. Complet.

Ton opinion