Pouvoir d'achat Luxembourg – L’indexation fait-elle grimper les prix?

Publié

Pouvoir d'achat LuxembourgL’indexation fait-elle grimper les prix?

LUXEMBOURG – Une hausse des salaires de 2,5% provoque-t-elle une hausse générale des prix? Le Statec s’est saisi de la question.

Les services dentaires et médicaux répercutent les 2,5%.

Les services dentaires et médicaux répercutent les 2,5%.

DPA

En janvier dernier, pour la première fois depuis octobre 2013, une tranche indiciaire était appliquée sur l’ensemble des salaires du Luxembourg. Quel impact cela a-t-il eu sur les prix affichés au Grand-Duché? Selon le Statec qui a passé en revue les 15 derniers épisodes d’indexation entre 1999 et 2017, il est relativement faible (+0,2%) et limité dans le temps (quatre mois tout au plus).

«L’impact se concentre essentiellement sur les deux premiers mois après l‘indexation», explique l’institut statistiques: +0,13% le mois où elle est appliquée, +0,05% le mois d'après, à peine 0,01% le 2e mois, avec un pic au 4e mois (+0,05%), «puis l’impact est très faible voire nul à partir du 5e mois». Quelles classes de produits sont les plus réactifs? Celles où les salaires constituent un coût prépondérant et où les prix sont en partie administrés par l’État.

Services dentaires et médicaux plus chers

Ainsi, les services de la protection sociale (maisons de retraite et de soins, crèches, foyers de jour pour enfants…) sont responsables pour plus de la moitié de l’impact total immédiat. Cela explique d’ailleurs le pic du 4e mois: c’est le moment où les fichiers de l’Inspection générale de la sécurité sociale (IGSS) sont mis à jour et où la hausse des prix est donc répercutée.

Quels prix augmentent le plus? Peu de produits coûtent 2,5% de plus après une indexation, exception faite des soins dentaires et des services médicaux (2,5%). Les prix des services d’entretien et de réparation du logement ainsi que les services domestiques et ménagers augmentent également de plus de 2% dans les 6 mois suivant l’indexation.

«Au final, seuls quelques prix sont hautement réactifs à l‘indexation», analyse le Statec. «Ainsi, une tranche indiciaire ne contribuerait que marginalement au déclenchement de la suivante».

(Marion Chevrier/L'essentiel)

Ton opinion