Football – LinkedIn a failli ruiner sa carrière internationale

Publié

FootballLinkedIn a failli ruiner sa carrière internationale

Roberto Lopes aurait pu ne jamais être appelé avec le Cap-Vert. En 2019, il avait ignoré un message du sélectionneur, persuadé qu’il s’agissait d’un spam.

Roberto Lopes évolue à Shamrock Rovers, pensionnaire de première division irlandaise.

Roberto Lopes évolue à Shamrock Rovers, pensionnaire de première division irlandaise.

DR

Le coup d’envoi approche à grands pas. Ce dimanche débute la 33e Coupe d’Afrique des Nations, une compétition à laquelle prendra part le Cap-Vert pour la première fois depuis 2015. Avec, dans ses rangs, le défenseur central de Shamrock Rovers Roberto Lopes. Ce dernier devrait particulièrement profiter de sa première compétition internationale, tant il a failli passer à côté d’une carrière en sélection. Et ce à cause d’un «oubli» sur LinkedIn.

L’épisode remonte à 2019. Né à Dublin, Roberto Lopes compte une sélection avec les M19 irlandais mais aucune convocation en A. En parallèle, il est éligible à la nationalité cap-verdienne par l’intermédiaire de son père, originaire de cet archipel de l’océan Atlantique.

Cette information n’est pas passée inaperçue auprès du sélectionneur de l’époque, Rui Águas, qui décide de le contacter via LinkedIn par message privé. Or, Lopes ne donne pas suite. «Par pure ignorance et probablement par impolitesse, je n’ai pas traduit le message, raconte-t-il au Daily Mail. J’ai juste supposé que c’était un spam ou un message standard de LinkedIn en portugais, langue que je ne parle pas».

Méfiant à propos de LinkedIn

Le train aurait pu ne plus jamais repasser. Mais, neuf mois plus tard, Rui Águas revient à la charge, cette fois en anglais. «J’ai alors copié-collé le message original dans Google Translate et voici ce qui est sorti: «Nous essayons de trouver de nouveaux joueurs, voulez-vous postuler pour le Cap-Vert?» J’étais absolument ravi car je n’avais jamais pensé que c’était une réelle opportunité et cela s’est présenté juste devant moi. Je suis tellement content de lui avoir répondu à temps!».

Roberto Lopes avoue se méfier des approches sur LinkedIn. «Vous ne savez pas à quel point le contact sur les réseaux sociaux est authentique jusqu’à ce que vous obteniez un contact formel. Le message en anglais m’a apaisé et levé le scepticisme que j’avais».

Adaptation express

Restait une étape primordiale: se fondre dans le groupe, sans parler un mot de portugais ni de créole capverdien. «Mes coéquipiers ont été fantastiques avec moi. Tout le monde parlait anglais, ils ont tous fait l’effort avec moi et m’ont appris des morceaux de créole pour m’aider quand je suis sur le terrain. Mon premier voyage était incroyable», explique-t-il encore au Daily Mail.

Le joueur de Shamrock Rovers a effectué ses débuts avec le Cap-Vert en octobre 2019. Au total, il affiche huit sélections au compteur. Une belle ligne à ajouter sur son profil LinkedIn.

(L'essentiel)

Ton opinion