Fraude fiscale – Lionel Messi condamné à 21 mois de prison

Publié

Fraude fiscaleLionel Messi condamné à 21 mois de prison

L'attaquant du FC Barcelone et son père ont été condamnés mercredi, à 21 mois d'emprisonnement et à des amendes de 3,7 millions d'euros pour fraude fiscale.

Barcelona's football star Lionel Messi (R) followed by his father Jorge Horacio Messi arrives at the courthouse on June 2, 2016 in Barcelona, where Messi and his father are to face judges in a tax fraud case.
The 28-year-old football star was cheered and jeered as he emerged from a van accompanied by his father Jorge Horacio Messi. The two are accused of using a chain of fake companies in Belize and Uruguay to avoid paying taxes on 4.16 million euros ($4.6 million) of Messi's income earned through the sale of his image rights from 2007-09. / AFP PHOTO / JOSEP LAGO

Barcelona's football star Lionel Messi (R) followed by his father Jorge Horacio Messi arrives at the courthouse on June 2, 2016 in Barcelona, where Messi and his father are to face judges in a tax fraud case.
The 28-year-old football star was cheered and jeered as he emerged from a van accompanied by his father Jorge Horacio Messi. The two are accused of using a chain of fake companies in Belize and Uruguay to avoid paying taxes on 4.16 million euros ($4.6 million) of Messi's income earned through the sale of his image rights from 2007-09. / AFP PHOTO / JOSEP LAGO

AFP/Josep Lago

La star argentine du football, condamnée pour avoir fraudé sur les revenus tirés de ses droits à l'image entre 2007 et 2009, devrait cependant échapper à l'incarcération. En Espagne, les peines de moins de deux ans ne sont généralement pas exécutées.

Le jugement du tribunal de Barcelone précise que Lionel Messi devra verser une amende de 2,09 millions d'euros au fisc et son père 1,6 million, soit 3,68 millions d'euros au total. Cette décision peut encore faire l'objet d'un recours devant la Cour suprême espagnole.

Dette déjà soldée

Le quintuple Ballon d'or argentin, âgé de 29 ans, avait tenté d'argumenter lors de son procès qu'il ignorait tout du montage de sociétés que son père Jorge Horacio Messi et ses avocats avaient organisé pour éviter de payer 4,16 millions d'euros au fisc espagnol. L'argument de la défense de Messi avait convaincu le parquet - qui avait requis sa relaxe et la condamnation de son père - mais pas le tribunal.

L'objectif du montage de sociétés - au Royaume-Uni, en Suisse, au Belize et en Uruguay - était d'éviter de verser des impôts sur les revenus tirés de l'utilisation de l'image de Lionel Messi. Il faisait notamment la promotion de marques comme Adidas, Konami, Pepsi ou Danone entre 2007 et 2009. Messi et son père ont déjà soldé leur dette avec le fisc et les intérêts de retard, soit cinq millions d'euros. Ils ne doivent donc plus que les amendes.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion