Tensions: L’Iran va répliquer après les sanctions de l’UE et de Londres

Publié

TensionsL’Iran va répliquer après les sanctions de l’UE et de Londres

L’Iran «annoncera prochainement la liste de nouvelles sanctions» qui viseront des personnes ou des entités «violant les droits de l’homme».

L’Iran n’a pas apprécié les mesures prises à son encontre.

L’Iran n’a pas apprécié les mesures prises à son encontre.

AFP

L’Iran a annoncé mardi qu’il allait prendre des mesures réciproques pour répondre aux nouvelles sanctions décidées la veille par l’Union européenne et la Grande-Bretagne, à la suite du mouvement de contestation dans le pays.

L’Iran «condamne avec force» ces sanctions et «annoncera prochainement la liste de nouvelles sanctions» qui viseront des personnes ou des entités «violant les droits de l’homme ou faisant la promotion du terrorisme» en Europe et au Royaume-Uni, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Lors d'une réunion à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont ajouté 37 personnes ou entités iraniennes sur la liste de leurs sanctions pour violation des droits humains.

Ce 4e train de sanctions intervient dans un contexte de tensions croissantes entre l'Iran et les Européens, qui accusent Téhéran de réprimer les manifestations ayant suivi la mort de Mahsa Amini, le 16 septembre, et de fournir des drones à la Russie dans le cadre de la guerre en Ukraine.

Quatre commandants du corps des Gardiens de la Révolution (IRGC) et douze unités militaires de cette force figurent sur la liste de l'UE.

Les Européens ont également sanctionné le ministre iranien des Sports et de la jeunesse, Seyed Hamid Sajjadi Hazaveh, pour «les pressions exercées sur les athlètes». Quatre députés et deux directeurs de la radio-télévision iranienne sont également au nombre des personnalités sanctionnées.

(AFP)

Ton opinion

7 commentaires