Sur scène – Lisa Stansfield a assuré le show au Casino 2000

Publié

Sur scèneLisa Stansfield a assuré le show au Casino 2000

MONDORF-LES-BAINS - La chanteuse britannique a fait danser le public du Casino 2000, dimanche soir.

Lisa Stansfiled sait toujours transformer les salles en dancefloor. Les 500 à 600 personnes venues hier soir au Casino 2000 pour la voir ne sont en effet pas restées assises très longtemps. Dès la chanteuse britannique arrivée sur scène, divinement cintrée dans une longue robe verte moulante, épaule droite dénudée, cheveux relevés et attachés par une fleur, le public s'est levé pour se masser instantanément aux pieds de la diva.
L'occasion pour l'artiste d'égratigner, entre deux titres, ceux qui se contentaient de brandir leurs smartphones pour la filmer.

«C'est votre seule occasion de me voir en vrai», leur a-t-elle notamment lancé. Une occasion à ne pas manquer. Lisa Stansfield a vite remis tout le monde dans le bain du funk qu'elle distillait dans les années 1980-1990. Sa voix, puissante, généreuse, n'a pas bougé d'un iota, et la star anglaise sait parfaitement la faire reposer sur le timbre plus clair de son extravagante choriste.

Une première partie à la hauteur

Sensuelle, envoûtante, Lisa Stansfield a fait replonger, pendant 1h30, le public dans son monde de soul et de funk, accompagnée de cuivre, basse et percussions, égrenant les standards qui ont fait sa gloire. Le tout avec toujours autant de présence sur scène, accompagnée de petites touches d'humour so british.

On n'oubliera pas de mentionner Isaac Roosevelt, qui a bien chauffé le public, lors de la première partie. L'excellent chanteur soul des Funky P a repris quelques vieux tube, complétés de ses propres productions, au cours d'un set qu'il a conclu par une reprise langoureuse du «Hello» de Lionel Richie, chanté comme une sérénade, à genou, tenant la main d'un spectatrice du premier rang, la ministre de la Culture, Maggy Nagel.

(Jérôme Wiss/L'essentiel)

Ton opinion