Cyclisme: Longwy a vibré pour le Tour de France

Publié

CyclismeLongwy a vibré pour le Tour de France

LONGWY – Comme en 2017, la cité des Émaux s’était parée de ses plus belles couleurs pour accueillir l’arrivée de la 6e étape du Tour de France.

par
Yannis Bouaraba
1 / 12
Longwy a vibré pour le Tour de France.
Longwy a vibré pour le Tour de France.

Vincent Lescaut/L'essentiel
Longwy a vibré pour le Tour de France.
Longwy a vibré pour le Tour de France.

Vincent Lescaut/L'essentiel
Longwy a vibré pour le Tour de France.
Longwy a vibré pour le Tour de France.

Vincent Lescaut/L'essentiel

Une météo clémente, un monde fou, des sourires un peu partout, et un final musclé. Longwy a dignement fêté le retour de la Grande Boucle, jeudi, cinq ans après vu triompher au sprint le Slovaque Peter Sagan, en 2017.

Postés au sommet de la côte du Pulventeux, dans la montée des Religieuses, autour des remparts de Vauban ou aux fenêtres de la rue Mercy, des milliers de spectateurs s’étaient rassemblés aux endroits stratégiques. Ils ont assisté de près ou de loin à la démonstration de force d’un Tadej Pogacar, tout simplement intouchable.

Pogacar était intouchable.

Pogacar était intouchable.

Vincent Lescaut/L'essentiel

Dans les nombreux spectateurs, il y avait bien sûr des locaux , mais également des frontaliers belges, et luxembourgeois. Ces derniers étaient facilement identifiables avec leurs drapeaux frappés du Roude Léiw. «L’ambiance était superbe ici. Cela fait 30 ans que je suis le Tour de France. Dans quelques jours, je serai à l’Alpe d’Huez», expliquait un fin connaisseur, originaire de Mondercange.

Installés dans la dernière ligne droite à deux pas de la Porte de France, les deux oncles de Bob Jungels et leurs amis étaient arrivés à neuf heures du matin, pour s’offrir une place de choix. L’ambiance est montée d’un cran quand les hommes de tête avalaient les kilomètres et fonçaient vers la place Darche.

«Longwy, c’est l’échauffement, avant d’aller à Planche des Belles filles, vendredi. C’est la première fois qu’on se déplace hors du pays pour aller voir la course. Le chalet dans les Vosges est réservé, nos drapeaux sont prêts, on arrive!» lançait Jim, venu de Rumelange, avec ses amis Mathias et Damien.

Kevin, qui vit à Longwy mais qui travaille à Colmar Berg, avait demandé à télétravailler jusque 14 heures pour venir profiter de l’événement avec sa famille et sa compagne. «C’est un événement planétaire. Ca fait du bien de voir autant de monde dans ma ville et partager un aussi bon moment, surtout après deux années marquées par le Covid» lançait-il. Une fête réussie.

Ton opinion

3 commentaires