Bande dessinée – Lucky Luke, un cow-boy entouré de femmes
Publié

Bande dessinéeLucky Luke, un cow-boy entouré de femmes

Dans «Wanted Lucky Luke», le héros solitaire doit composer avec trois femmes et des vieilles connaissances, pas très recommandables. Il fait d'ailleurs l'objet d'un avis de recherche.

Lucky Luke reste habile avec ses revolvers.

Lucky Luke reste habile avec ses revolvers.

Lucky Comics

Pour la deuxième fois, Matthieu Bonhomme est allé «au-delà des rêves d’enfants» en réalisant un album de Lucky Luke. «Wanted Lucky Luke» ne faisant pas partie de la série principale mais d’albums dérivés, l’auteur a bénéficié «d’un terrain de jeu assez vaste» pour croquer le héros avec son propre style. La ressemblance avec le cow-boy solitaire n’est pas frappante, mais le scénariste et dessinateur s’est surtout «inspiré du Lucky Luke des premiers albums».

Le héros n’est pas toujours sympathique, car il prend des allures «de dur à cuire, tout en restant bon», reprend Matthieu Bonhomme. Pour son scénario, il a «inversé le schéma habituel», en faisant de Lucky Luke un personnage pourchassé. Sa tête apparaît en effet sur des affiches, avec une récompense promise, ce qui lui promet quelques ennuis.

Pas de Dalton mais Joss Jamon

L’autre nouveauté est que le héros fait la connaissance de trois demoiselles, qu’il accompagne durant toute l’aventure. Les rares femmes de la série «sont toujours jolies et sexuées, et Lucky Luke n’est jamais totalement insensible à leurs charmes», selon Matthieu Bonhomme, qui a accentué le trait. Cette fois, le héros «souffre vraiment» en compagnie de ces intrépides et débrouillardes. «Il ne pourrait pas être séduit par des midinettes», rit l’auteur, qui pense que «la place des femmes dans l’Ouest est un sujet en soi».

Au fil de ses pérégrinations, le maître de Jolly Jumper ne croise pas de Dalton, «qui volent trop facilement la vedette», mais retrouve de vieilles connaissances: Joss Jamon et sa bande. Héros d’un seul album, ces truands ont les faveurs de l’auteur. «Ils ont tous leur personnalité et ils forment une troupe difficile à gérer. C’était idéal pour que Lucky Luke soit en danger». Le résultat est très réussi, l’auteur ayant glissé sa patte subtile sans trahir l’univers si caractéristique du cow-boy solitaire.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Lucky Luke se décline

En plus de la série principale, qui s’enrichit régulièrement de nouveaux albums, Lucky Comics propose des aventures alternatives. Ces hors-séries donnent carte blanche à un auteur. Matthieu Bonhomme avait déjà signé «L’homme qui tua Lucky Luke» en 2016. Dans la foulée sortait «Jolly Jumper ne répond plus», de Guillaume Bouzard. Au mois de juin paraîtra «Lucky Luke se recycle», de l’Allemand Mawil. Le héros troquera son cheval pour une bicyclette. Cela promet!

Ton opinion